Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

New Delhi inaugure sa première « tour anti-smog »

mardi, 24 août 2021 à 09:30 - La nouvelle infrastructure a pour but de réduire la pollution de l’air, véritable fléau dans le pays.


Lundi dernier, New Delhi a célébré la mise en fonction de sa première tour anti-smog, située dans la zone commerçante de Connaught Place. L’infrastructure de 25 mètres comprend 40 ventilateurs et 5 000 filtres qui auront pour but d’aspirer et de filtrer 1 000 m3 d’air par seconde, ce qui devrait permettre de réduire de 50 % le nombre de particules nocives dans un rayon d’un kilomètre carré, selon ses concepteurs.

tour

Le ministre en chef de Delhi, Arvind Kejriwal, a indiqué qu’il s’agissait « d’un grand jour pour Delhi dans sa lutte contre la pollution de l’air ».

Il faut savoir que la tour est en fait un projet-pilote pour évaluer l’efficacité de la réduction de la pollution dans les zones urbaines, grâce à la purification de l'air. L'étude sera menée par l’Institut indien de technologie de Delhi et par l’Institut indien de technologie de Bombay, et s’échelonnera sur deux ans.

Un pays ravagé par la pollution atmosphérique

La pollution de l’air est un important problème en Inde. Le pays fait d’ailleurs partie du top 5 des pays les plus pollués au monde. Un rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) publié en 2018 indiquait que 14 des 15 villes les plus polluées au monde s’y trouvaient. Annuellement, il est estimé qu’environ un à deux millions d’Indiens décèdent prématurément en raison de la pollution de l’air.

pollution

Le smog est devenu un élément saisonnier courant au pays. On se rappellera d’ailleurs qu’en 2017, New Delhi avait vécu l’un de ses pires épisodes de smog depuis près de deux décennies, affectant même le trafic aérien tellement la visibilité était réduite.

Une initiative critiquée

Si le projet à deux millions peut sembler en apparence une bonne idée, celui-ci a toutefois fait l’objet de critiques depuis sa conception. C’est que les ventilateurs de la tour sont alimentés par le réseau énergétique général, qui est approvisionné à 70 % par des centrales au charbon. Les détracteurs ont plutôt enjoint les autorités à s’attaquer aux sources du problème de la pollution de l’air.


À VOIR ÉGALEMENT : Une nouvelle île japonaise voit le jour !

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité