Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Maritimes : Fiona pourrait devenir la tempête la plus coûteuse de l'histoire

vendredi, 23 septembre 2022 à 07:32 - La palme de la tempête la plus coûteuse à avoir dévasté les provinces de l'Atlantique appartient à Dorian, en 2019. Cela pourrait changer.


Fiona risque de devenir le système post-tropical le plus puissant à toucher terre dans l'est du Canada. Des impacts majeurs sont prévus : pannes généralisées, routes fermées, inondations, vagues monstres... La liste est longue. Si sa force reste similaire à celle des prévisions actuelles, elle pourrait même ravir la première place de Dorian, qui a dévasté le secteur en 2019.

La pression de Fiona pourrait également être plus basse que son homologue, atteignant même les 930 millibars (selon certains modèles).

COUTS3

Dorian : plus de 100 M$ de dommages

Maisons endommagées, arbres déracinés, réseau électrique lourdement touché : le chaos que Dorian a semé dans son sillage est ce qui l'a rendu exceptionnel. Il est passé d'ouragan de catégorie 2 à tempête post-tropicale un peu avant de toucher les côtes.

Dorian damage - Nathan Coleman - Twitter Crédit : Nathan Coleman | TWN

Au total, des dommages allant jusqu'à 105 millions de dollars ont été rapportés dans les Maritimes, selon le Bureau de l'assurance du Canada (BAC). Les biens personnels représentent la forte majorité de ces dégâts. Mentionnons cependant que seulement les biens assurés sont comptabilisés par le BAC. En considérant tout ce qui n'était pas protégé par une assurance, la facture peut se révéler beaucoup plus salée. La Nouvelle-Écosse a été frappée de plein fouet, avec près de 60 millions de dollars de dommages à elle seule. Le réseau électrique a pâti, avec près de 30 millions des frais totaux.

DorianAftermath Crédit : inconnu

Cette fois, Fiona pourrait conserver un statut d'ouragan de catégorie 3 (et donc, d'ouragan majeur) et s'approcher encore plus des terres avant de devenir une tempête post-tropicale. Sa puissance pourrait donc être plus grande que celle de Dorian, qui frappait déjà l'imaginaire.

COUTS4

La marée haute, à ne pas négliger

Le facteur qui pourrait faire toute la différence : la marée haute. Alors que Dorian a frappé l'est du Canada à marée basse, ce n'est pas le cas pour Fiona.

D'immenses vagues, d'une hauteur allant jusqu'à 15 mètres, pourraient déferler sur les côtes du pays. Des dégâts considérables sont possibles, notamment aux routes et aux infrastructures côtières. Le réseau électrique est aussi sous la loupe des autorités. Des équipes sont déjà déployées en renfort un peu partout sur le territoire.

Les habitations sont aussi à risque, et les Îles-de-la-Madeleine pourraient en subir les conséquences. Déjà vulnérable à l'érosion, l'archipel pourrait écoper de dommages coûteux. Cela pourrait donc contribuer à augmenter la facture.


À VOIR ÉGALEMENT : FIONA : Des images de l'intérieur de l'ouragan en pleine mer!

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité