Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Maladie de Lyme : vous avez 24 h pour retirer une tique de votre peau

mardi, 16 juillet 2019 à 13:45 - Saviez-vous qu’une tique sur cinq est porteuse de la maladie de Lyme ? Mesurant à peine de 1 à 3 mm, ces insectes ne sont pas à prendre à la légère. Pour réduire les risques de développer la maladie, retirez la tique de votre peau dans les premières 24 premières heures.

« Après une activité, on va inspecter la peau. Dans les heures qui suivent, on prend un bain ou une douche. On cherche pour voir s’il y a une tique qui s’est accrochée souvent au niveau des cuisses, des aines, au niveau du tronc, des aisselles, au niveau du nombril, derrière les oreilles et parfois elles peuvent même s’accrocher au niveau des cheveux », explique le Dr Erik Litvak, chef médical du secteur prévention et contrôle des maladies infectieuses à la Santé publique de Montréal.

Depuis 2011, la maladie de Lyme est en progression au Québec. Maladie de Lyme au Québec (1)

« Ces deux dernières années, on a eu environ 300 cas documentés partout au Québec. C’est un nombre qui est resté stable en 2017 - 2018, même si ça s’inscrit dans une tendance qui est à la hausse. À Montréal, il y a eu environ une cinquantaine de cas », indique le Dr Litvak.

Les tiques se promènent surtout dans les milieux humides, comme les forêts, les zones boisées et les herbes hautes.

Le risque d’être piqué par une tique est plus élevé dans certaines zones du Québec, telles qu’en Montérégie, en Estrie, en Mauricie, au Centre-du-Québec et en Outaouais. Par contre Mais, le Dr Litvak précise que « même s’il est moins élevé, le risque peut être présent partout au Québec, à l’exception du Grand Nord. »

Comment reconnaître une piqûre de tique infectée ?

Une piqûre de tique porteuse de la maladie de Lyme crée une rougeur d’au moins 5 cm de diamètre sur la peau. Si vous remarquez ce genre de rougeur, il est primordial de consulter un médecin le plus rapidement possible.

« Le symptôme typique, c’est une rougeur qui ne démange pas et ne fait pas mal. Cette rougeur peut être assez pâle et dure à voir. C’est pour ça qu’il faut regarder attentivement. Ça peut s’accompagner d’un ensemble d’autres symptômes. La bactérie peut atteindre le cœur et donner des palpitations au niveau de la poitrine. Tout ça peut s’accompagner de fièvre. »

Plus la tique reste accrochée longtemps sur la peau, plus le risque de développer la maladie de Lyme augmente.

Pour éviter les piqûres de tiques, la Santé publique formule plusieurs recommandations dans le cadre de sa campagne Été en santé. Il est entre autres recommandé de porter des vêtements longs et pâles lors de randonnées, de rester dans les sentiers et de mettre du chasse-moustiques.

« On retire la tique, si on en trouve une, on la conserve dans un contenant hermétique pour avoir une confirmation que c’est bel et bien une tique », ajoute le Dr Litvak.

Pour plus de détails sur la maladie de Lyme, référez-vous au site du gouvernement du Québec.

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité