Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Les trois pires causes d'allergie en automne

vendredi, 6 septembre 2019 à 05:15 - Au moment où la vie végétale du printemps et de l'été fane, les symptômes d'allergies automnales, eux, font un retour en force.


Si le printemps est reconnu pour les allergies au pollen, trois créateurs d'allergies particulièrement gênantes naissent de concert avec les feuilles mortes qui commencent à joncher le sol.

1. Moisissure

La moisissure ne meurt malheureusement pas avec le premier gel. Par contre, elle cesse de croître et se retrouve inactive jusqu'au retour de la chaleur. Ces champignons, qui sont invisibles à l'oeil nu, provoquent des symptômes similaires aux allergies communes, comme de l'écoulement nasal, de la congestion ainsi que des démangeaisons.

Les personnes les plus à risque de souffrir de ses effets néfastes sont les personnes âgées, asthmatiques et les jeunes enfants. Pour éviter d'avoir à composer avec de la moisissure, ventilez adéquatement votre maison et inspectez souvent votre maison pour vous assurer qu'il n'y ait aucun dégât d'eau ou infiltration d'eau.

2. Acariens

Allergènes d'intérieur communs, les acariens sont également à craindre en automne. Puisqu'ils se multiplient facilement et rapidement dans les endroits chauds et humides, ils posent une réelle menace, particulièrement pour les personnes plus sensibles. Pour éviter qu'ils ne se propagent dans l'air, nettoyez les prises d'air avant de commencer à utiliser le chauffage.

On les retrouve également dans les matelas, les tapis et les peluches. Leurs protéines allergènes se retrouvent dans l'air lorsque la poussière est soulevée en passant la balayeuse ou en secouant le tapis, par exemple.

3. Herbacées

Au Québec, il y a trois grands groupes de végétaux qui causent des réactions allergènes : les arbres et arbustes, les graminées et les herbacées. Il existe également trois saisons polliniques dans la province : la période de l'herbe à poux et des herbacées se déroule de la fin juillet à la mi-octobre.

Il est estimé que l'herbe à poux va provoquer des allergies pour une personne sur six, ce qui signifie plus d'un million de personnes. Le symptôme le plus observé est la rhinite allergique (rhume des foins).

SOURCES : Site officiel du Gouvernement du Québec | L'Association des Allergologues et Immunologues du Québec | Santé et Services sociaux Québec

À VOIR ÉGALEMENT : Un vaccin contre les allergies aux chats

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité