Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Les Québécois produisent de plus en plus de déchets

samedi, 23 novembre 2019 à 08:51 - La production de déchets continue d'être à la hausse au Québec. Chaque habitant a généré effectivement 697 kilogrammes de déchets, en moyenne, en 2018.


C’est ce que dévoile les premières données du Bilan 2018 de Recyc-Québec, dévoilées par La Presse. Chaque habitant produit en moyenne 697 kilogrammes de déchets pendant une année.

Au total, la Belle province a effectivement produit près de 5,4 millions de tonnes de déchets, qui ont été expédiées dans les divers centres de tri. Cela correspond à une hausse globale de 4,3 % par rapport à 2015, mais c’est un chiffre un peu moins élevé qu’en 2017 (au cours de laquelle un nouveau sommet avait été atteint).

Cette hausse peut aussi être expliquée, en partie, par une augmentation de la population.

Le recyclage retrouve un certain lustre

En 2018, 993 000 tonnes de matières résiduelles ont été acheminées dans quelque 26 centres de tri, disséminés un peu partout sur le territoire. Cela correspond à une faible baisse de 0,3 %, comparativement à 2015. D'ailleurs, ces mêmes centres reçoivent, grosso modo, la même quantité de matières qu'au cours des années précédentes.

Après avoir traversé une période difficile (notamment en raison de la fermeture de certains marchés d'exportation, comme la Chine), les centres de tri reprennent progressivement du poil de la bête. En effet, 55 % des articles sortant des centres pour recyclage et valorisation ont été acheminées à des conditionneurs québécois.

11,4 % des matières reçues ont été rejetées par les centres de tri.

La problématique du verre est toujours bien présente : 78 000 tonnes de verres ont pris le chemin des lieux d’enfouissement, une baisse d’à peine 9 % par rapport à 2015. Mentionnons d'ailleurs qu'une consigne sera prochainement élargie aux bouteilles de vins et de spiritueux, comme l'a annoncé récemment le premier ministre François Legault. Pour plusieurs, il s'agit d'un premier pas dans la bonne direction.

Le compost, ce mal-aimé

Un peu plus du tiers (35%) des matières organiques du secteur municipal sont mises en valeur à l’échelle du Québec. Cela correspond à un recyclage d’environ 1,1 million de tonnes de matières putrescibles, soit en compostage, en biométhanisation ou par épandage au sol. Le compost est d’ailleurs la destination de choix pour les matières organiques, et représente la forte majorité des résidus verts et alimentaires réutilisés. D’ailleurs, le fait que près de la moitié des quelque 1000 municipalités de la province n’offre toujours pas de service de collecte (en gros, les bacs bruns) peut expliquer en partie cette performance.

Ce taux province s’améliore toutefois de manière notable : en 2015, on parlait d’à peine 17 % de recyclage.

Bien que cette tendance soit à la hausse, Recyc-Québec estime que les efforts en ce sens doivent se poursuivre, étant donné que les matières organiques sont une ressource précieuse.

Trucs pour limiter sa production de déchets

  • Utiliser le principe des 5 R : repenser, refuser, réduire, réutiliser, recycler.
  • Limiter le plus possible la présence de produits plastique chez soi, et opter plutôt pour le vrac
  • Favoriser les produits locaux
  • Planifier plus efficacement ses repas, afin d'éviter le gaspillage alimentaire
  • Cuisiner davantage
  • Opter pour des contenants durables, comme des bouteilles ou des ustensiles

Sources : Recyc-Québec


À VOIR ÉGALEMENT :

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité