Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Les plages du Québec nettoyées par la musique

lundi, 8 août 2022 à 10:30 - Hisser les voiles, prendre le large, jouer de la musique et nettoyer les berges. C’est le défi que se sont donné les membres du groupe Qualité Motel avec la Virée du Saint-Laurent. Les deux pieds bien ancrés, Luis Clavis m’a gentiment parlé de cette expérience musicale et maritime.

Ce festival inusité a été initié par cinq gars, souvent des routards, qui avaient le désir d’un concept de tournée écoresponsable.

« Pourquoi ne pas faire une tournée en bateau et puis pourquoi ne pas la faire en voilier : c’est plus écolo? Pourquoi ne pas donner des spectacles des deux côtés du fleuve? Et puis, ça nous permet de valoriser les gens qui habitent près du Saint-Laurent. De plus, on fait notre part en nettoyant les berges. » - Luis Clavis, membre des groupes Qualité Motel et Valaire.

LAISSER SA TRACE

Il y a trois ans, la première édition de la Virée du Saint-Laurent était, en un sens, un projet pilote. Une façon de tester si le projet tenait la route. Les cinq musiciens avaient alors donné trois spectacles entre L'Isle-aux-Coudres et Gaspé. Et le public a été au rendez-vous!

Malgré le côté intense de l’aventure, ils ont récidivé joyeusement en 2021, et ce, durant trois semaines. Cette année, l’expérience se répétera pendant 10 jours.

IL ÉTAIT UN PETIT NAVIRE

C’est à bord de La Belle Vie Sailing que le groupe voyage, parfois un peu empilé les uns sur les autres.

« Ce que j’ai trouvé de particulier durant la virée, c’est qu’on dispose d’une grande liberté. C’est ta maison qui te fait voyager. On peut jeter l’ancre n’importe où. Et en même temps, c’est pas gros un bateau. L’espace est très restreint et ça peut devenir en quelque sorte une mini-prison. »

RENCONTRE IMPRÉVUE

Pendant leur séjour en mer, leur mode de vie était de naviguer, de s'arrêter en chemin, de rencontrer les gens, de jouer de la musique, de manger des produits locaux et de nettoyer les berges. Mais cela a surtout été pour eux une révélation. Un genre de transformation. Durant leur périple, ils n’ont pas eu le choix de s’adapter et de vivre au rythme de la mer et de la météo. Même quand tu rencontres la queue d’un ouragan.

« Les restes d’Ida nous ont pas mal challengés. Pendant un bon 12 heures, on a fait face à des vents de 30 nœuds. On a dû sortir le moteur pour affronter les vagues. Tout le monde a été malade, à part moi. Même notre capitaine n’a pas toughé la run. »

Une tournée en voiture c’est facile. Tu arrives, tu repars. Mais en bateau, tu sais quand tu pars, mais parfois tu ne sais pas quand tu arrives!

« Il nous est arrivé de dire aux gens : Il se peut que le show se donne une journée en retard, genre plus de 24 heures en retard. Mais on va être là! On va finir par arriver. On va vous tenir au courant. »

COUP DE CŒUR

L’un des plus intéressants aspects de leur tournée sur l’eau a été de permettre des visites d’endroits où ils ne font habituellement pas de spectacles. Et de découvrir des lieux où ils ne seraient pas allés autrement.

« Mon gros coup de cœur, a été d'arriver à Sept-Îles par l'eau. On a souvent joué là-bas, mais d’arriver à Sept-Îles par l'eau, on dirait qu'on se rend compte de l'ampleur de cette ville-là. Puis, les îles de Sept-Îles, c'est l’un des plus beaux endroits que j'ai vus au Québec. »

L’HEURE EST AU NETTOYAGE

Le concept premier de La Virée du Saint-Laurent qui se donnait au coucher du soleil, avec le fleuve comme toile de fond, était d’être écoresponsable. Par conséquent, après le spectacle, les cinq musiciens relevaient leurs manches pour nettoyer les berges, aidés de plusieurs spectateurs.

Les plages étaient, bien entendu, beaucoup plus propres après leur passage. Mais disons qu’ils ont fait, par moments, de drôles de découvertes.

« On a trouvé une pancarte électorale sur la rive sud du fleuve, d’un candidat qui avait proposé sa candidature sur la rive nord! (Rire) À Matane, on a trouvé des vélos et même des chauffe-eaux ! Au parc du Bic, on a ramassé beaucoup de microplastiques et à Sept-Îles il y avait beaucoup de déchets laissés par les vacanciers. »

DANS UN AVENIR RAPPROCHÉ

L’année 2022 souligne la troisième édition de La Virée du Saint-Laurent et on peut dire que les gars de Qualité Motel ont relevé le défi de réunir les deux rives du fleuve haut la main. La recette fonctionne et les gens en redemandent. Mais est-ce un concept que Luis Clavis aimerait vivre à long terme?

« C'est un mode de vie que j'ai adoré, qui me plait beaucoup. Par contre, je ne sais pas si c'est le mode de vie que je voudrais adopter parce que, bon, j'adore être en ville, j'adore voir plein de gens, j'adore aller voir des shows… Mais c'est un mode de vie que je serais prêt à refaire longuement et souvent. »

On verra ce que l’an prochain nous réserve…

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité