Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Partir en Gaspésie, le plus beau «move» de sa vie

Présenté par Toyota sponshorship FR (RDVR)

lundi, 21 juin 2021 à 07:48 - Jusqu’à tout récemment, je ne connaissais pas Éric Deschamps. Sur Instagram, ses magnifiques photos d’orignaux ont retenu mon attention. Je l’ai contacté et il m’a raconté son parcours.

Il y a quelques années, Éric habitait en banlieue de Montréal. Il étudiait à l'UQAM en actuariat. Un jour, il décide de changer de vie et part rejoindre son frère en Gaspésie. Ce fut le plus beau « move » de sa vie.

En route vers l’aventure

Au début, il s’est acheté un appareil photo. Rien de fou. Il voulait juste partager les beautés gaspésiennes avec sa famille. Des amis lui ont proposé d’aller en rando. Pour un petit gars qui a grandi en ville, il n’avait aucune idée de ce que c’était. C’est pendant une randonnée qu’il les a vus pour la première fois, les orignaux. Ça a été le coup de foudre. Il voulait tout savoir sur le roi des forêts. Autodidacte, il a appris à manier l’objectif. Rapidement, il est devenu une référence. Près de 25 000 personnes le suivent sur Instagram.

24/7

Quand on est photographe, ça se passe quand ça se passe. Oubliez ça le 9@5. Son horaire est géré par la météo. Les prévisions sont au cœur de sa vie et de ses décisions. Il aime ça quand il y a du vent, quand il y a de grandes marées, des grosses tempêtes de neige, quand il y a une pluie battante. C'est le genre d’ambiance qu’il aime parce que c’est ce qu’il recherche au niveau de l’image. La photo est simplement le point final du processus.

État d’esprit

Il aime aller à la rencontre de la vie sauvage aux petites heures du matin. Partir de chez lui, à la frontale et se rendre à destination, bercer par le silence, c’est ça qui le fait tripper et le ground en même temps. Il vit le moment présent. C’est un privilège d’être témoin de cette nature grandiose. De vivre au diapason avec elle. De l’observer, de la comprendre et de l’admirer. On apprend beaucoup lorsqu’on se colle à l’essentiel.

« Je me sens là où on devrait se sentir plus souvent, assez petit, peu en contrôle et dépendant des éléments qui nous entourent. Il faut changer notre état d’esprit. Prendre le temps de regarder. » Éric Deschamps, photographe professionnel de nature sauvage.

Une photo à la fois

Avec le temps, il s’est donné comme mission de sensibiliser et d’éduquer les gens face à la biodiversité. Il souhaite nous faire réaliser que cette nature qui nous entoure est près de nous et que nous devons la préserver. Son éducation passe par l’image.

Quand on dit qu'une photo vaut mille mots !

À VOIR ÉGALEMENT : 5 GRANDS MYSTÈRES AU-DESSUS DE NOTRE TÊTE !

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité