Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Les éléphants et les singes, alliés contre les changements climatiques

mardi, 13 août 2019 à 15:16 - Les éléphants et les singes sont des alliés de taille contre les changements climatiques : leur extinction aurait un impact important sur la Terre.


Les éléphants mangent les arbres qui poussent plus rapidement, permettant ainsi à ceux qui ont une croissance plus lente d’avoir suffisamment d’espace pour croître. Le bois des arbres qui prennent davantage de temps à pousser stocke plus de carbone.

Sans les éléphants, il y aurait donc plus de carbone dans l’atmosphère, amplifiant ainsi les effets des changements climatiques, selon une étude publiée en juillet dans la revue Nature.

Qu’arriverait-il s’ils disparaissaient ? La forêt serait dépouillée de l’animal qui permet le ralentissement de la croissance des nouveaux arbres ainsi que la dispersion de plus de 100 espèces de graines sur une grande distance.

Si un accord international a été créé pour qu’ils soient protégés, ils pourraient s’éteindre en raison de la chasse illégale pour l'obtention de l’ivoire. En effet, en 1970, on comptait un million d’éléphants. À la fin des années 1980, ce chiffre a été coupé de moitié en raison de cette pratique illégale. À ce jour, on estime que la population en Asie oscille entre 40 000 et 50 000 individus. En Afrique, il est plutôt question de 415 000 éléphants.

Les singes, des alliés de (petite) taille

Dans les forêts tropicales péruviennes, les tamarins, ces primates reconnaissables par leur grosse moustache blanche, aident à renouveler la forêt. Ils mangent des fruits qui contiennent des graines qu’ils ne peuvent digérer. On les retrouve donc dans leurs selles, qui infiltrent ensuite le sol et permettent de planter… des arbres !

Ils jouent d'ailleurs un rôle clé dans la régénération des régions perturbées selon une étude publiée dans le Scientific Reports.

Heureusement, les tamarins ne font pas face à des risques d’extinction. Par contre, puisque les forêts perdent de la superficie, ils pourraient être dépouillés de leur habitat naturel.

À VOIR ÉGALEMENT : Création d'un embryon hybride singe-humain

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité