Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Les dangers du pelletage, largement sous-estimés

jeudi, 26 novembre 2020 à 14:13 - Le pelletage peut entraîner des crises cardiaques, des infarctus et parfois même une mort subite. Un cardiologue nous explique ce qui se produit dans le corps lorsqu’on s'attelle à la tâche.


Chaque hiver, l’Institut de cardiologie de Montréal (ICM) doit se préparer à une recrudescence du nombre de patients souffrant de malaises cardiaques. « Pendant les tempêtes de neige et lorsqu’il fait très froid, il y a un plus grand nombre d’infarctus », note de prime abord le cardiologue Martin Juneau.

SÉDENTARITÉ

Le pelletage est un exercice qui est parfois pris à la légère, souvent parce que cette tâche est réalisée à la hâte. « Quand on se lève le matin et qu’il y a un pied de neige et qu’on est pressé, ça combine plusieurs facteurs : c’est un effort très intense qu’on fait très rapidement. Si vous n’êtes pas en forme, c’est le seul vrai exercice que vous allez faire », ajoute le docteur.

En seulement une minute, la fréquence cardiaque maximale est atteinte dans plusieurs cas, ce qui peut entraîner un infarctus, principalement si l’on est en mauvaise forme physique. « Si on est en forme, il n’y a pas de danger, parce que son cœur, ses artères et sa pression artérielle sont habitués », spécifie le directeur de la prévention et réadaptation physique à l’ICM. Dans certains cas, un infarctus peut mener à une arythmie mortelle.

FACTEURS DE RISQUE

En contexte de tempête de neige, le docteur affirme traiter plus d’hommes que de femmes dans ses bureaux. « Avant la ménopause, les femmes sont plus protégées des infarctus, donc on voit beaucoup moins de femmes en bas de 60 ans que d’hommes. Après la ménopause, les risques sont similaires », note le spécialiste. Plusieurs facteurs peuvent augmenter les risques, comme le tabagisme, une mauvaise hérédité cardiaque ou encore peu d’activité physique.

Le froid est également à prendre en considération. Le froid mordant demande un effort supplémentaire au cœur, puisque l’air glacé peut entraîner le rétrécissement des artères et des bronches. Le truc offert par le spécialiste : « en pelletant, on applique le fameux principe de la parole : il faut qu’on soit capable de parler et dire des phrases complètes. Si vous êtes trop essoufflé pour le faire, vous allez trop vite », conclut le Dr Juneau.

À VOIR ÉGALEMENT : Des pelles révolutionnaires pour déneiger facilement

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité