Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Les arbres artificiels, la solution pour un air plus propre ?

dimanche, 8 septembre 2019 à 10:31 - Les grandes villes de ce monde font partie des endroits où la qualité de l’air est la plus médiocre sur la planète. Une entreprise mexicaine a peut-être trouvé la solution pour l'améliorer : un arbre artificiel en métal.


Une problématique souvent vécue par les grandes villes est la trop grande superficie couverte par les surfaces bétonnées. Ainsi, il est difficile de planter des arbres ou même créer des espaces boisés pour améliorer la qualité de l'air et ainsi, offrir une meilleure qualité de vie à ses habitants.

BioUrban à la rescousse

biourban5 Courtoisie : Biomitech

Une entreprise mexicaine, du nom de Biomitech, a développé une structure de métal qui pourrait aider à diminuer la quantité de polluants dans l'atmosphère des grandes villes. C'est un arbre artificiel baptisé BioUrban. La « tour » est d'une hauteur de quatre mètres, d'un diamètre de 2,75 mètre et est composée de cylindres empilés. À l'intérieur se trouve une population de microalgues qui aide à filtrer les polluants. Ces composantes recréent donc le processus de photosyntèse des végétaux, et ce, tout au long de l'année. Bien entendu, l'arbre métallique est alimenté par l'énergie solaire.

Biomitech soutient que chaque arbre artificiel équivaut à 368 arbres naturels. Annuellement, un BioUrban peut capturer et filtrer jusqu'à 13 140 000 m3 d'air, ce qui équivaut à la respiration quotidienne de 2 850 individus. Sa qualité de purification se situe à 99,7 % des particules fines (entre 2,5 et 10) qui passent à travers ses filtres. Toutes ces transformations permettent à un arbre artificiel de relâcher, en oxygène, l'équivalent de 368 jeunes arbres.

Parfait pour les surfaces bétonnées

biourban2 Courtoisie : Biomitech

L'entreprise créatrice de cette structure convient que ce n'est pas la parfaite solution aux problèmes de pollution de l'atmosphère, mais qu'elle est un excellent complément, surtout aux intersections. Par exemple, au coeur de Montréal, BioUrban pourrait être installé tout près de l'autoroute Métropolitaine. Biomitech offre également des technologies à plus petite échelle pour les entreprises, votre domicile et propose même des cendriers qui filtrent l'air.

Une qualité d'air problématique

biouban1 Courtoisie : Biomitech

Un premier BioUrban a été installé à Puebla, au sud du Mexique, une ville de 1,5 million d'habitants. L'entreprise vise également l'implantations de plusieurs structure dans la capitale du pays, Mexico City. Deux autres ont été érigés en Turquie. La Colombie et le Panama peuvent aussi se vanter d'en détenir un.

L'entreprise s'est penchée sur une façon de réduire la pollution atmosphérique puisque la capitale du Mexique est aux prises avec des pics de micro-particules et d'ozone régulièrement. En 24 heures, la quantité d'O3 dans l'air peut doubler dans certains quartiers de la ville. En comparaison, au moment d'écrire ces lignes, 35 ppm de micro-particules se trouvent dans l'air de Montréal alors que Mexico City est aux prises avec 74 ppm.


À VOIR ÉGALEMENT : Ces deux pays verdissent la Terre

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité