Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

L’éruption d’un volcan sous-marin provoque un tsunami

samedi, 15 janvier 2022 à 12:15 - Déclaré inactif depuis le 11 janvier dernier, Hunga Tonga-Hunga Ha'apai, situé à 30 km au sud-est des Tonga, est entré à nouveau en éruption ce vendredi et samedi.


Vendredi matin, heure locale, les services géologiques des Tonga ont avisé la population qu’une éruption était imminente, après avoir détecté des cendres volcaniques, de la vapeur et du gaz grâce à des images satellites. Une alerte au tsunami a été émise.

Puis à la toute fin de l’après-midi samedi, heure locale, une deuxième éruption s’est produite. Les cendres volcaniques et la fumée ont alors couvert le ciel, plongeant le Royaume des Tonga dans l’obscurité. Le volcan aurait envoyé des cendres à près de 20 kilomètres dans les airs. L’éruption a été décrite comme étant l’une des plus violentes jamais capturées par satellite.

VOLCAN

Les résidents de la capitale écopent

Peu de temps après la deuxième éruption, une vague de tsunami d’environ 1,2 mètre de haut a été enregistrée près de la capitale des Tonga, Nuku’alofa, par le Bureau australien de météorologie.

Celle-ci a engendré d’importantes inondations dans les zones résidentielles de Nuku’alofa. L’eau s’est invitée dans les bâtiments et les habitations tandis que les résidents cherchaient à s’abriter en terrains plus élevés.

D’autres alertes au tsunami

En soirée vers 19 h 30, une alerte au tsunami a également été émise pour les Samoa américaines, demandant aux résidents d’évacuer immédiatement vers les hauteurs. L’alerte a fort heureusement été de courte durée et a été levée peu de temps après avoir été lancée.

L’île de Fidji a également émis un avis public demandant aux personnes vivant dans les zones côtières basses de « se mettre en sécurité en prévision des courants forts et des vagues dangereuses ».

Le Vanuatu Meteorology and Geohazards Department a également émis un avis de tsunami, qui était toujours en cours au moment d’écrire ces lignes. L’organisme a aussi confirmé que l’éruption volcanique avait provoqué un tremblement de terre de magnitude 7,6, ce samedi. Le Vanuatu Meteorology and Geohazards Department a enjoint les résidents de s’éloigner des zones côtières et de se diriger vers des terrains plus élevés.

Une alerte de tsunami jusqu'au Canada

Vers 6 h 35, heure locale, Environnement Canada a publié un avis de tsunami pour plusieurs secteurs de la Colombie-Britannique. Ceux-ci incluent :

• Côte centrale, secteurs côtiers et intérieurs • Côte nord, secteurs côtiers et intérieurs • Grand Victoria • Haida Gwaii • Île de Vancouver

Selon l’organisme, le risque d’inondations importantes est faible. Toutefois, il est possible qu’il y ait de forts courants localisés et de bonnes vagues. Environnement Canada a enjoint les résidents des zones jugées à risque de se ternir loin de la côte et a rappelé « qu’un tsunami est une suite de vagues. La première vague n’est pas nécessairement la plus grosse. »

L'avis est d'autant plus étonnant puisque 10 000 km séparent la province canadienne des Tongas.


À VOIR ÉGALEMENT : Éruption aux Galàpagos : la lave poursuit son chemin

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité