Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Le trou de la couche d'ozone a un comportement sans précédent

mardi, 10 septembre 2019 à 13:15 - Généralement, le trou de la couche d'ozone se forme au niveau de l'Antarctique chaque année en août. Il atteint son maximum en octobre et se ferme en décembre. Mais cette année, ce n'est pas vraiment ce qu'il se passe...

D'après le service de surveillance de l'atmosphère Copernicus (un service mis en place par le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme) la taille du trou de la couche d'ozone au-dessus de l'Antarctique diminue rapidement...

Capture d’écran 2019-09-10 à 11.46.23

Au point qu'elle atteindrait, d'ici quelques jours, une superficie sans précédent pour cette période de l'année.

La raison ? Le réchauffement soudain du vortex polaire qui a aidé à diluer et à désactiver une partie des produits chimiques responsables du trou. Normalement, ce sont les vents froids qui « gardent » les produits en question et qui créent et provoquent une augmentation du trou.

« La dernière fois que quelque chose d'aussi anormal est arrivé était en 2002, quand le trou s'est divisé en deux » a indiqué Antje Inness, scientifique principale à Copernicus.

Les experts s'attendent à ce que le trou de cette année (lorsqu'il sera mesuré en décembre) ait la plus petite superficie depuis le milieu des années 1980.

Rappelons que les produits chimiques responsables du trou dans la couche d'ozone sont les ChloroFluoroCarbones (CFC) et les halons. Ces produits sont présents dans des aérosols ; les solvants ; le bromure de méthyle ; le protoxyde d'azote ; etc.

Source : Copernicus

À VOIR ÉGALEMENT : Amazonie : les incendies auront un impact sur le climat

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité