Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Le rhume : un combat perdu à jamais ?

mercredi, 18 septembre 2019 à 12:08 - Pourquoi la médecine n’a-t-elle toujours pas trouvé de remède pour guérir le rhume ? Parce que ce n'est pas si simple ! Les microbes qui causent cette maladie sont malins : ils ont des moyens de se propager et tromper notre système immunitaire. Il y a toutefois de l’espoir...


La médecine a fait des progrès admirables au cours du dernier siècle. En effet, l’avènement des antibiotiques et la lutte contre le cancer et les maladies coronariennes, pour ne nommer que ceux-là, ont grandement contribué aux avancées de la médecine. Malgré ces incontestables réussites, une maladie continue à faire pester les humains et laisse les chercheurs sans solutions : le rhume ! Est-ce que la lutte contre ces virus est perdue d'avance ?

Le rhume, un microbe indétrônable ?

Le rhume est une infection des voies respiratoires supérieures. Il y a environ 200 virus susceptibles de causer un rhume, mais il existe plus de cent variétés de rhinovirus, qui est la principale forme du rhume. Ces microbes sont rusés : ils apprennent à se protéger contre le système immunitaire, ce qui rend les médicaments complètement inefficaces. Pour se reproduire, le virus a besoin des cellules humaines. Celui-ci n’est pas autonome une fois qu’il s’introduit dans l’organisme d’une personne.

Rhume et froid

Contrairement aux croyances répandues, prendre froid ne donne pas le rhume. Si vous sortez légèrement vêtu, cela ne veut pas dire que vous allez attraper un méchant microbe, même en plein hiver. Si le retour du froid à l’automne rime avec une recrudescence du nombre d’infections, c’est que nous sommes davantage confinés à l’intérieur. Nous sommes dès lors plus en contact avec les autres, un facteur important pour la transmission du rhume. Du reste, le froid contribue à la propagation du virus parce qu’il est moins résistant à la chaleur, raison pour laquelle les vilains rhumes sont moins fréquents l’été. En saison froide, s’habiller chaudement n’aide pas à se protéger contre le rhume. En revanche, le froid influence notre réponse immunitaire qui perd de l’efficacité dans de telles conditions.

Pour limiter les infections

Le contact entre les humains contribue largement à la propagation des virus du rhume. Le geste de serre la main d’une personne ou de l’embrasser représente un risque accru de contracter cette maladie. La contamination des muqueuses représente la voie de propagation du microbe. On serre la main et on porte la main à sa bouche, à son nez. Et hop ! On attrape un vilain rhinovirus. Un bon moyen de se protéger durant la saison froide est de se laver les mains souvent. Rappelons qu’un adulte contracte en moyenne deux à cinq rhumes par année ! Prendre l’air, contrairement aux idées reçues, demeure un excellent remède contre les virus avec un bon apport en humidité. En effet, le chauffage des maisons aide les microbes à survivre en asséchant l’air ambiant.

Une lueur d’espoir

Une recherche apporte de l’espoir dans la lutte contre les virus du rhume. Des chercheurs de l’Université Stanford en Californie ont découvert qu’en désactivant une protéine, une certaine gamme d’entérovirus était incapable de se reproduire. Selon les scientifiques, les souris ayant été soumises à cette transformation génétique survivaient très bien sans cette protéine. Chez l’humain, il n’est pas question de modifier les gènes, mais bien de développer un médicament qui pourrait temporairement « désactiver » la protéine pour ainsi contrer les virus.

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité