Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Le retour de La Niña : présage d’un hiver neigeux ?

samedi, 18 septembre 2021 à 08:30 - Tout semble indiquer que La Niña pourrait se manifester d’ici quelques mois, affectant les saisons à venir.


Selon le Climate Prediction Center de la NOAA, La Niña pourrait possiblement réapparaître entre les mois d’août et d’octobre. L’organisme estime les chances de sa présence à environ 70 % entre novembre et janvier, ce qui voudrait donc dire que l’hiver 2021-2022 se déroulerait sous l’influence de La Niña. Qu’est-ce que cela veut dire pour le Québec ?

Qu’est-ce que La Niña ?

La Niña désigne un refroidissement de la température de l’océan Pacifique. Il s’agit d’une anomalie localisée dont les impacts se font sentir à travers le monde.

NINA1 (1)

Généralement, le courant-jet va se gonfler au-dessus de l’océan Pacifique Nord. Ce positionnement créera un creux vers le centre du continent, redirigeant ainsi l’air froid arctique, pour ensuite former une crête plus à l’est.

NINA2 (1)

Habituellement, cela se traduit pour le Canada par un axe du froid localisé à l’ouest et vers les Prairies, tandis que le Québec a plutôt droit à un corridor de systèmes dépressionnaires.

La Niña : forte ou faible ?

L’intensité de ce phénomène affecte aussi la tournure que prend la saison hivernale. En effet, une forte La Niña rime souvent avec d’importantes chutes de neige sur la côte ouest et dans le nord du Québec. Alors qu’une faible La Niña est plus sujette à offrir de bonnes accumulations de neige pour le nord-ouest de la Colombie-Britannique et le centre du Québec, et c’est exactement ce deuxième scénario qui se profile !

Pour mieux illustrer ce qui pourrait attendre le Québec au cours de la prochaine saison hivernale : lors d’hivers non affectés par La Niña, Montréal reçoit en moyenne 211 cm de neige, tandis que lorsque ce phénomène est présent de moyenne à faible intensité, cela peut monter jusqu’à 237 approximativement.

NINA3 (1)

Lors d’épisodes plus faibles, les systèmes côtiers sont favorisés, ce qui a pour conséquence d’amener beaucoup plus de neige, notamment pour le nord-est des États-Unis. Inversement, lorsque nous sommes en présence d’une forte La Niña, ce sont plutôt des systèmes de l'ouest ou du Colorado qui semblent être les trajectoires favorisées, selon l’analyse effectuée par le Climate Prediction Center de la NOAA.

D’autres éléments à ne pas sous-estimer

Par contre, même si c’est ce que semblent indiquer les données actuelles, il ne faut pas oublier que d’autres éléments peuvent venir changer le cours de l’hiver. On n'a qu’à penser au blocage du Groenland qui a brouillé les cartes maintes fois lors de la saison dernière, en 2020-2021.

lanina1

Par ailleurs, bien que tout porte à croire que notre prochain hiver sera neigeux et ponctué d’épisodes de redoux, cela ne veut pas dire que le froid ne s’immiscera pas à quelques reprises.

NINA4 (1)


À VOIR ÉGALEMENT : La saison active des ouragans est lancée

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité