Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Le menu du futur sera-t-il composé d'insectes ?

mercredi, 25 septembre 2019 à 10:39 - Deux cent cinquante. C'est le nombre approximatif de personnes qui voient le monde par minute. Si la population mondiale continue de croître à un tel rythme, la Terre abritera neuf milliards de personnes en 2050. Considérant qu'un milliard de personnes souffrent de faim chronique aux quatre coins du globe, la question de la sécurité alimentaire dans le futur est sur plusieurs lèvres. Et si la solution était petite, invertébrée et munie d'antennes ?


La consommation d'insectes par les humains — l'entomophagie — en fait sourciller plus d'un. Et pourtant, cette pratique est plutôt commune : depuis plusieurs dizaines de milliers d'années, les humains les incorporent à leur diète. Encore aujourd'hui, les insectes ont une place au quotidien dans le menu de près de deux milliards de personnes.

Mais quels insectes sont comestibles ? Eh bien, étonnamment, plus de 1 900 espèces ne représentent aucun danger pour les humains. Parmi les plus populaires, on retrouve entre autres les coléoptères, les chenilles, les abeilles ainsi que les fourmis.

bradley-ziffer-AiiSqRtiXs8-unsplash

Les criquets qui chantent dans l'estomac

En les observant fourmiller sur le sol, il peut être étrange de les ajouter à notre liste d'épicerie. Et pourtant ! Ils ont une haute teneur en gras, protéines, vitamines, fibres et minéraux. Certains d'entre eux ont d'ailleurs une composition impressionnante, soit un poids à 80 % composé de protéines. Les criquets, par exemple, contiennent en moyenne 205 grammes de protéines par kilo. En comparaison, le boeuf en contient... 256 grammes !

kali-neri-If1kNxlE2vc-unsplash

Une empreinte écologique minuscule

Comme leur taille, la production d'insectes a un impact minuscule sur l'environnement. Les criquets ne nécessitent que deux kilos de nourriture pour produire un kilo de viande. De ce nombre, environ 80 % de celle-ci est comestible. Pour un élevage d'insectes, la superficie de terre agricole et la quantité d'eau nécessaires sont diamétralement moindres qu'un élevage de bétail. Ils pourraient également permettre de créer des emplois dans des zones en voie de développement.

Au Québec, les insectes ont déjà la cote

La toute première ferme d'élevage d'insectes destinés à la consommation alimentaire au Québec, La Ferme d'Insectes, se trouve à Frelighsburg, en Montérégie. L'entreprise produit des ténébrions meuniers, une espèce facile à élever et à manipuler.

D'ailleurs, dans la province, le nombre de producteurs a quadruplé en un an, mais ils ne réussissent toujours pas à répondre à la demande grandissante.

16688250746 5c75cac6b7 o

Sources : Edible insects, Future prospects for food and feed security | Food and agriculture organization of the United Nations | Science Daily | The Scientist | La Ferme d'Insectes | Espace pour la vie

À VOIR ÉGALEMENT : Des insectes dans l’assiette, le Québec s’y met !

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité