Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Il fera plus froid à Dallas qu'à Montréal

dimanche, 14 février 2021 à 14:55 - Les records de froid s’enchaînent depuis quelques jours aux États-Unis autant qu’au Canada, alors qu’un morceau du vortex polaire s’est emparé de l’Amérique du Nord. Depuis plus d’une semaine, le point froid varie entre -40 °C à -50 °C au Canada.


En bref :

  • Le pire du froid, bientôt derrière nous
  • Rétrospective sur une semaine particulièrement froide
  • Ce que nous réserve le courant-jet

Les températures les plus froides de la saison

Au Québec, des -30 °C ont été enregistrés dans l’ouest de la province. La journée la plus froide au Canada a été le 7 février, journée où le mercure a chuté jusqu’à -52 °C dans les Territoires du Nord-Ouest. Les ressentis avaient d’ailleurs atteint les -66 au Nunavut.

Depuis, le froid n’a plus lâché les prairies canadiennes et a même glissé jusqu’aux portes du Québec. Seul l’est de la province et les Maritimes ont été épargnés par ce froid glacial. Au moment d’écrire ces lignes, le point froid se trouve au Manitoba, avec une température de -42 °C. La province a d’ailleurs enregistré une multitude de records de froid le 13 février, avec des températures descendant jusqu’à -46 °C.

Anomalie des sept derniers jours

Au cours du week-end de la Saint-Valentin, le froid a envahi la majorité du continent américain et laissé des millions de personnes dans ce contexte glacial pour le 14 février. Cette masse d’air arctique devrait normalement continuer de se déplacer vers l’est, tout en perdant de son intensité au cours de la semaine, alors qu’elle sera positionnée au-dessus de Québec. Ce patron météo nous permettra d’éviter des mélanges de précipitations associés aux systèmes et de récolter seulement de la neige. Toutefois, celui-ci nous laissera encore du temps frais, au moins jusqu’au début de la semaine.

anomalie de T continent

En Estrie, les premiers -30 °C ont été atteints le 13 février, soit la température la plus froide de l’hiver pour ce secteur. Même si plusieurs nuits sous les -20 °C ont été enregistrées, cela n’a eu que peu d’effet sur la moyenne, en raison du début de l’hiver qui a été doux.

L’impact du courant-jet

La trajectoire actuelle du courant-jet, qui passe au-dessus du Texas, fait en sorte que les températures seront plus froides à Dallas qu’à Montréal, en début de semaine. En effet, alors que les maximums à ce temps-ci de l’année devraient se situer autour de 16 °C pour cette ville américaine, les données indiquent que le mercure devrait descendre jusqu’à -10 °C en journée et près des -20 °C dans la nuit ! On parle ici d’une anomalie de plus de 25 °C. On prévoit même de la neige et du verglas qui devraient tomber sur les palmiers du sud des États-Unis. Comparativement, les maximums normaux pour Montréal sont de -4 °C à la mi-février.

C’est une zone de haute pression au large de la côte est du continent qui a permis au courant-jet de remonter suffisamment haut vers nos latitudes pour que l’on se retrouve sur la trajectoire des systèmes. Son positionnement a d’ailleurs protégé le Québec du froid glacial qu’ont connu nos voisins.

masse d'air et courant jet

Un déblocage atmosphérique est prévu pour la fin de la semaine prochaine, ce qui permettra aux températures de remonter au-dessus des normales.


À VOIR ÉGALEMENT: En images : séisme de 7,1 au Japon

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité