Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

L'Arctique s'invite sur le Québec

mercredi, 26 février 2020 à 11:18 - À la faveur de la masse d'air doux, les températures avaient grimpé jusqu'à 11 °C en début de semaine. La tempête majeure qui frappera le Québec entre mercredi soir et vendredi provoquera une nouvelle descente d'air arctique.

Un mercure largement au-dessus des normales ce lundi ; une tempête majeure (qui pourrait apporter plus de 45 centimètres) entre mercredi et vendredi ; et une descente d'air froid pour ce week-end : décidément, la dernière semaine de l'hiver météorologique est haute en couleur.

zoe 1

Le nord-ouest du Québec sera le premier secteur de la province à sentir la chute, et ce dès jeudi soir. Le mercure pourrait s'approcher des -20 °C dans la nuit, et les maximums ne dépasseront pas -13 °C vendredi. Les régions du centre et du sud seront les prochaines touchées, et le plus gros du froid se fera sentir vendredi. L'est sera frappé samedi et il sera le secteur qui sera le moins victime du froid.

zoe 2

En général, les maximums seront 5 °C sous les normales de saison, qui se trouvent entre -2 °C (sud) et -6 °C (nord-ouest). Les ressentis se situeront entre -20 et -15.

zoe 3


L'Aperçu du printemps est sorti ! Pour le découvrir, rendez-vous ici.


Nouveau système, nouvelle remontée

Après la petite poussée d'air arctique, qui ne sera pas suffisante pour être qualifiée de « vague de froid », les températures devraient une nouvelle fois remonter en début de semaine prochaine, à la faveur de l'arrivée d'une nouvelle dépression.

zoe 5

Le système, en provenance du Colorado, amènera l'air chaud et l'humidité du sud des États-Unis sur la province. Résultat ? Un nouveau redoux pour le Québec !

zoe 6

La question est de savoir à quel point la remontée du mercure sera importante ou non. Cela dépendra de la trajectoire que prendra le système. Évidemment, celle-ci aura un impact sur le type de précipitations qu'apportera la dépression.

Par la suite, certains modèles météorologiques prévoient une nouvelle chute des températures, mais d'autres non. Autrement dit, la première semaine de mars sera en yo-yo, aussi bien du point de vue des températures que des précipitations.

À VOIR ÉGALEMENT : Un contexte atmosphérique très inhabituel pour commencer le printemps

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité