Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Le pire cyclone de l'année a touché terre sur ces îles en plein COVID-19

mercredi, 8 avril 2020 à 13:59 - Harold est devenu le cyclone le plus fort sur Terre de ce début d’année et un problème pour le respect du confinement. Des Îles Salomon aux îles Fidji en passant par le Vanuatu, voyez ici les dégâts engendrés.


Harold est le dixième cyclone de la saison dans le Pacifique Sud, mais aussi le plus fort de cette année 2020 tous bassins confondus. Il s’est formé entre les Îles Salomon et la Papouasie-Nouvelle-Guinée mercredi dernier. Il a fait 27 morts à bord d’un traversier qui avait ignoré les avertissements météo.

Par la suite, il s’est renforcé et est devenu un fort cyclone de catégorie 4 sur l'échelle de Saffir-Simpson qui en compte cinq, juste avant de toucher terre lundi matin, heure locale, au Vanuatu. Il a traversé la plus grande île qui porte le nom d’Espiritu Santo et qui compte près de 40 000 habitants.

Juste après avoir quitté la grande île, il s’est de nouveau renforcé pour devenir un cyclone de catégorie 5 avec des vents de plus de 265 km/h.

C’est le cyclone le plus important à avoir impacté les îles depuis le cyclone de catégorie 5, Pam en 2015, qui avait détruit 90 % des immeubles à Port-Vila et tué une dizaine de personnes. En moyenne, les îles de Vanuatu connaissent deux à trois tempêtes tropicales par année avec un pic de la saison en janvier ou février. Harold est le premier cyclone de catégorie quatre à avoir traversé la grande île de Vanuatu et le cinquième de catégorie cinq à avoir eu une trajectoire aussi près des îles de Vanuatu.

Il a continué sa trajectoire vers les îles Fidji où il est passé juste au sud en un fort cyclone de catégorie 4, mercredi matin, heure locale. Il termine sa course en ce moment vers le Royaume de Tonga.

D’importantes inondations et destructions ont été rapportées par les réseaux sociaux sur ces îles. La Croix-Rouge craint que la destruction des maisons nuise au confinement et favorise l'arrivée et la propagation de la COVID-19 dans le pays. Alors que Vanuatu n’a enregistré aucun cas de COVID-19, voilà que cet État est maintenant à risque. Aux îles Fidji, une dizaine de cas ont déjà été rapportés et la situation pourrait s’empirer.

À VOIR ÉGALEMENT : Le premier iceberg du printemps

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité