Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Le comportement étrange d'une étoile révèle un trou noir

samedi, 13 novembre 2021 à 11:55 - L’analyse du comportement de l’astre a permis à des astronomes de localiser un trou noir « caché », tout près de notre galaxie, soit dans le Grand Nuage de Magellan.


Pour la première fois, des astronomes ont découvert un trou noir de masse stellaire caché dans le Grand Nuage de Magellan. Sa présence a été révélée par le comportement étrange de son étoile voisine. La méthode utilisée pour le détecter pourrait permettre d’identifier davantage de trous noirs, à la fois dans la Voie lactée et plus loin encore.

Les trous noirs sont notoirement difficiles à trouver. Il s’agit d’une « région de l’espace dont le champ gravitationnel est si intense qu’il empêche toute forme de matière ou de rayonnement de s’en échapper », selon la définition de l’Agence spatiale canadienne. Conséquemment, ils se fondent dans la noirceur de l'espace qui les entoure, et beaucoup d'entre eux ne sont pas détectés par nos télescopes.

Hidden black hole in LMC - ESO/M.Kornmesser - eso2116a Cette vue d'artiste représente un trou noir de masse stellaire avec une grande étoile bleue voisine. Crédit : ESO/M. Kornmesser

Trois méthodes de détection

La découverte de la présence de trous noirs est souvent le fruit de recherches ayant un autre sujet central. L'une des méthodes consiste à rechercher des sources intenses de rayons X dans l'espace. En effet, les trous noirs ont tendance à « arracher » de la matière aux étoiles situées à proximité. Lorsque les étoiles sont absorbées par le trou noir, il en résulte l’émission intense de rayons X.

Une autre méthode consiste à surveiller les ondes gravitationnelles passant par la Terre qui proviennent de trous noirs qui se fusionnent lors de collisions. Finalement, une troisième méthode consiste à observer le comportement des étoiles pour voir si une source invisible les fait se comporter de manière étrange ou se déplacer de façon inattendue.

Les deux premières méthodes permettent de trouver des trous noirs pratiquement à n'importe quelle distance, même à travers l'univers. Cependant jusqu'à présent, la troisième méthode n'avait été utilisée que pour localiser les trous noirs dans notre propre galaxie. Le plus célèbre est peut-être Sagittarius A*, le trou noir supermassif qui réside au centre de la Voie lactée.

Selon l'Observatoire européen austral, il s'agit du premier trou noir en dehors de notre galaxie à être détecté avec cette méthode. L'utilisation de cette procédure sur des amas d'étoiles dans notre propre galaxie ou dans des galaxies voisines pourrait révéler davantage de ces trous noirs « cachés », amenant les astronomes à mieux comprendre comment les trous noirs se forment et évoluent au fil du temps.

D'après les informations de Scott Sutherland, météorologue et journaliste scientifique à The Weather Network


À VOIR ÉGALEMENT : Une éclipse lunaire historique

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité