Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

L'automne, le grand gagnant des changements climatiques

jeudi, 19 septembre 2019 à 11:41 - Toutes les saisons ne sont pas victimes, ni à la même vitesse, ni de la même manière, des changements climatiques. L'automne semble par exemple, en bénéficier...

Au regard global, l'automne est la seconde saison qui se réchauffe le plus vite, après l'hiver.

ZOE AUTOMNECHAUD

En effet, l'automne est une saison de transition qui profite de la chaleur augmentée de l'été, avec les chaleurs qui s'étirent en août vers le début du mois de septembre. Par conséquent, les plans d'eau connaissent des températures plus élevées et échappent davantage d'humidité. Celle-ci agit comme un frein à la baisse de températures locales et peut nous offrir des poussées de chaleur tardives, que l'on peut considérer comme un été des Indiens (en fonction si cela arrive avant ou après un premier gel).

Également, le nord est aussi plus chaud ; donc la formation du dôme d'air froid à l'automne est ralentie. Le froid ne viendra que par petites touches, plutôt que de façon systématique. C'est pour cela que la saison de transition a davantage de chances d'être marquée par la chaleur. Comparativement au printemps qui lui, présente plus de probabilités de tomber à l'eau à cause de la neige et de la glace qui peuvent traîner encore un peu.

Cette tendance se vérifie si l'on regarde les dix dernières années : les automnes au Québec ont été majoritairement au-dessus des normales de saison, aussi bien à Montréal qu'ailleurs dans la province.

ZOE AUTOMNE2

À noter toutefois que, si l'on prend la ville de Montréal comme exemple, septembre et octobre se réchauffent, en moyenne, respectivement à +1,5 °C et +1,3 °C ; contrairement à novembre dont le réchauffement est neutre.

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité