Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

L’Amérique du Nord est scindée en deux, et ça n'arrangera personne !

jeudi, 24 septembre 2020 à 14:41 - Alors qu’une vague de chaleur menace plusieurs États aux États-Unis, le Québec se prépare à l’arrivée d’une nouvelle descente d’air froid. L’Amérique du Nord sera divisée en deux saisons.

Malgré une semaine aux températures au-dessus des normales de saison pour une majeure partie des secteurs du Québec, cela ne risque pas de durer. Au même moment, l’Ouest canadien connaît du temps pluvieux, du gel et de la neige sont même possibles en terrain montagneux.

L’Ouest américain connaît le même temps, et cela devrait continuer dans les prochains jours : ce ne sera pas nécessairement un mal. En effet, la pluie était attendue dans plusieurs secteurs, notamment dans l’Oregon qui fait face à des feux de forêt très importants et qui, à cause des panaches de fumée, ont considérablement affecté la qualité de l’air ambiante.

FEUX CORRECTION

Un changement de patron météorologique viendra renverser la tendance et c’est au Québec que le temps plus froid et pluvieux viendra s’installer.

ZOE 2

En effet, un dôme d’air chaud s’intensifiera dans l’Ouest du continent en début de semaine prochaine, et une vague de chaleur frapper l’Ouest américain. Des températures de plus de 40 °C seront possibles en Californie, alors des températures supérieures à 25 °C seront possibles au sud de la Colombie-Britannique. Une mauvaise nouvelle pour la Californie, l’Oregon et les autres États aux prises avec des incendies historiques.

D’après le Centre national d’incendie interinstitutionnel, 77 feux ont calciné plus de 1,5 million d’hectares.

Capture d’écran 2020-09-24 à 14.44.17

À l'échelle du Québec, voici ce que les incendies d'Oregon aurait brûlé s'ils avaient eu lieu ici. Réalisé avec Google Maps

Trois nouveaux feux se sont déclarés dans le Montana, alors que plusieurs feux font encore rage en Californie et au Wyoming. La chaleur prévue risque de perdurer au moins une semaine, et des records de chaleur pourraient tomber : une très mauvaise nouvelle pour ces régions !

Dans l’est du continent, à l’inverse, le courant jet entamera une descente drastique jusqu’au sud des États-Unis. Certaines villes du Québec connaîtront les températures les plus froides depuis le printemps, et du gel sera possible aux portes de Montréal. Après un week-end estival, les maximums auront du mal à dépasser les 15 °C.

ZOE 4

Au même moment, alors que le Québec s’en tirera avec des températures légèrement sous les normales de saison (voire près des normales dans l’est), l’Ontario et les Prairies canadiennes connaîtront des températures allant jusqu’à 5 °C sous les normales.

À VOIR ÉGALEMENT : Déficit de glace record en Arctique

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité