Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

La première station de recherche à zéro émission se trouve en Antarctique

mercredi, 27 novembre 2019 à 15:05 - La première station de recherche n’émettant aucune émission se trouve en Antarctique, un objectif qui semblait peu viable.


Un tel projet semblait inconcevable dans cette région puisqu’elle la plus éloignée et inhospitalière sur Terre. En effet, en plus d’avoir un climat peu attirant pour les humains, la noirceur domine 24 heures par jour en hiver.

Il est également très dispendieux d’y acheminer des composants d’énergie renouvelable et les endroits assez chauds et secs pour entreposer les imposantes batteries qui emmagasinent cette énergie sont rares.

Malgré ces nombreux défis, la Station Princesse Élisabeth, à l’est de l’Antarctique, a réussi à accomplir l'impossible.

princess elisabeth antarctica press-01 © International Polar Foundation

Énergies renouvelables pensées intelligemment

Si toutes les stations de recherche ont une allure similaire, celle-ci se démarque grandement. Presque tous les espaces des toits et des murs sont couverts de panneaux solaires. Ceux-ci sont installés au-dessus du sol couvert de neige pour capturer le plus de rayons durant l’été austral. La base est occupée durant la saison estivale, soit d’octobre à mars, par de nombreux scientifiques.

Pour ce qui est des éoliennes, celles-ci sont forées dans la crête de granite qui se trouve sous la neige et la glace. Les ailes sont protégées du froid grâce à des lubrifiants adaptés au climat polaire. Ces sources d’énergie font fondre la neige; cette eau est ensuite filtrée et réutilisée pour éviter le gaspillage.

Au total, 100 % de l’énergie utilisée dans la station provient du soleil, du vent et de cette eau obtenue grâce au fonctionnement des mécanismes. Lorsque questionné par The Conversation, le chef de file de l’expédition, Alain Hubert, a déclaré que si un tel objectif a été atteint en Antarctique, le reste du monde peut également parvenir à atteindre ces résultats.

princess elisabeth antarctica press-07 © International Polar Foundation

Source : The Conversation

À VOIR ÉGALEMENT : La fonte de l'Antarctique aura de graves conséquences

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité