Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

La météo au service de l'intelligence artificielle

lundi, 17 février 2020 à 09:53 - Qu'ont en commun l'intelligence artificielle, la musique et la météo ? Elles entrent toutes en symbiose au nouvel hôtel Sister City de New York ! Nous nous sommes entretenus avec les instigateurs du projet Kórsafn.

« On veut rappeler à nos clients que le ciel est toujours au-dessus de leurs têtes ! »* Ryan Bukstein, vice-président de la marque pour Atelier Ace/Ace Hotel, propriétaires de Sister City, débute ainsi. Selon lui, lorsqu'on habite ou voyage dans la ville de New York, on entend moins le chant des oiseaux, on oublie les espaces verts et l'air pur... bref, on perd contact avec la nature. C'est pourquoi l'hôtel Sister City se donne comme mission de permettre à ses clients de s'évader et cela commence dès l'entrée dans l'établissement. C'est là où on peut entendre le projet Kórsafn, une ambiance sonore générée par intelligence artificielle et qui évolue grâce aux conditions météorologiques.

Plus d'un an de création

C'est en s'alliant avec l'entreprise Microsoft que ce projet invraisemblable a pu naître. En effet, ce géant a développé l'intelligence artificielle qui détermine les sons joués dans le hall. Lors de la première ébauche, ces mélodies provenaient de l'artiste américaine Julianna Barwick. C'est à la suite d'une résidence au centre culturel The Shed, en mai et juin 2109, que la chanteuse Björk a été sélectionnée pour la phase définitive du projet. L'intelligence artificielle de Microsoft pige donc aujourd'hui dans une banque de données sonores contenant les enregistrements de la célèbre chorale Hamrahlid récoltée par l'artiste islandaise au cours des 17 dernières années. Une partie de ces sons a aussi été enregistrée dans les murs de Sister City, tout juste avant son ouverture. Cette chorale composée de 50 chanteurs est emblématique en Islande.

Comment fonctionne Kórsafn ?

Maintenant, la question que l'on se pose : comment l'intelligence artificielle choisit-elle la mélodie qui est jouée ? La réponse réside dans la météo. Si la première ébauche du projet se concentrait sur les périodes d'une journée, la version finale va beaucoup plus loin. En effet, les types de nuages et de précipitations, le soleil, les envolées d'oiseaux et même le passage des avions, entre autres, influencent ce qui peut être entendu dans le hall de Sister City. Par exemple, par beau temps, l'intelligence artificielle priorise des extraits plutôt mélodiques avec des accords majeurs. À l'opposé, une couverture nuageuse imposante apporte des sons plus mystérieux, dans des accords mineurs. Une caméra installée sur le toit de l'hôtel permet à l'intelligence artificielle d'observer les changements dans le ciel.

Il y a même la pression atmosphérique qui a un rôle à jouer. Björk désire que son oeuvre coexiste avec les autres sons présents dans l'hôtel, exactement comme ceux dans la nature. C'est ce qu'explique Amy Sorokas, directrice des partenariats stratégiques et de marque chez Microsoft : « Le vent, les oiseaux... ce n'est pas constant dans la nature. Pour bien saisir ce que Björk veut faire vivre, lorsque vous écoutez l'ambiance sur le site de l'hôtel, vous devez discuter, écouter une autre liste de lecture en même temps. »* En effet, il est possible d'écouter et voir en direct le résultat final de Kórsafn. Ainsi, pour créer cet effet, la pression atmosphérique détermine les pauses entre les différents extraits joués. Donc, une pression plus basse occasionne des arrêts plus longs.

Au fil des saisons, l'intelligence artificielle apprendra de nouvelles conditions météorologiques et elle comprendra davantage ce qui se déroule au-dessus de nos têtes. Par exemple, elle apprend présentement à différencier les différents types de nuages et les conditions propres à l'hiver. « Au cours des derniers mois, elle a appris la neige et elle comprend maintenant les quantités. L'hiver prochain, elle sera encore plus sophistiquée, elle en comprendra davantage »* , explique Mme Sorokas. Au moment de réaliser cette entrevue, une tempête venait de laisser une quinzaine de centimètres de neige sur la ville de New York.

Les plans pour le futur...

En plus de continuellement développer les apprentissages de cette intelligence artificielle, Sister City et Microsoft ont également d'autres plans pour le futur. En ce qui concerne l'hôtel, M. Bukstein et son équipe désirent collaborer avec différents artistes, un peu dans le même scénario d'une résidence. Cela dit, l'oeuvre Kórsafn sera jouée pendant au moins un an. Chez Microsoft, on cherche à explorer comment cette technologie peut être un outil pour les artistes dans la façon de composer leur musique. Au fil du temps, le hall de Sister City pourrait devenir une plateforme de distribution alternative pour des projets originaux, selon les buts fixés par les instigateurs du projet.

*Traduction libre d'une entrevue réalisée en anglais avec Ryan Bukstein (Atelier Ace/Ace Hotel) et Amy Sorokas (Microsoft).


VOUS AIMEREZ ÉGALEMENT : Quelle est la mélodie de l'Univers ?

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité