Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

La Lune des Moissons aux portes de l’équinoxe

vendredi, 17 septembre 2021 à 12:42 - La pleine Lune des Moissons porte son nom en raison de sa proximité avec l’équinoxe d’automne. Celle-ci surviendra le 20 septembre à 19h55. Ce jour-là, l'astre se trouvera à 387 035 kilomètres de la Terre.


Du 17 au 23 septembre, la lune sera éclairée à plus de 90 % : elle sera donc bien visible dans le ciel. Dans la nuit du 20 au 21 septembre, elle atteindra sa luminosité maximale, avec 99,8 % de sa surface éclairée. La pleine Lune des Moissons sera la quatrième pleine Lune depuis le solstice d'été. La prochaine saison avec quatre pleines Lunes aura lieu à l'été 2024.

En moyenne, la Lune se lève 50 minutes plus tard chaque jour. Cependant, pendant plusieurs jours avant et après la Lune des Moissons, elle se lève de 25 à 30 minutes plus tard aux États-Unis, et seulement 10 à 20 minutes plus tard au Canada et en Europe, selon l’Almanach des agriculteurs.

La dernière fois que la Lune des Moissons a coïncidé parfaitement avec l’équinoxe d’automne était en 2010, et cela ne se reproduira pas avant 2029. La Lune des Fraises de 2016 était la première à coïncider avec le solstice d’été depuis des décennies, et la première à être visible partout au Canada depuis 1948.

Quelques faits :

  • Les pleines Lunes portent des noms qui proviennent des traditions des Premières Nations. Les autochtones de l’Amérique du Nord donnaient des noms aux pleines Lunes afin de suivre les saisons. Ainsi, la pleine Lune de septembre porte également le nom de « Lune du Maïs », car elle marque le moment auquel le maïs devait être récolté.
  • Selon le moment de l’année, la Lune des Moissons peut survenir deux semaines avant ou après l’équinoxe d’automne.

À VOIR ÉGALEMENT : De toute beauté : la pleine lune se lève sur New York

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité