Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

La fumée des feux de Californie a une drôle de conséquence au Québec

mardi, 15 septembre 2020 à 19:54 - L'ouest des États-Unis est aux prises avec de terribles incendies, qui ont fait malheureusement plusieurs victimes et détruit de nombreux édifices. Des gens au Québec ont commencé à constater une couleur particulière au ciel. La fumée s'est rendue jusqu'au Québec.


Des citoyens du Québec ont pu constater un soleil troublé ce mardi matin.

kim broughton_gatineau

Crédit photo : Kim Broughton, à Gatineau

Et malgré une journée ensoleillée dans le sud-ouest de l'Ontario ce lundi, le ciel est resté très brumeux, comme en témoigne cette photographie.

Les coupables se trouvent à plusieurs milliers de kilomètres d'ici, en Californie : les terribles incendies qui sévissent depuis plusieurs semaines. Leur fumée s'est rendue jusqu'en Ontario, et même jusqu'en Europe, puisque le même phénomène a été aperçu dans la région de Paris, en France.

Le Québec connaît à son tour des matinées brumeuses, alors que les vents de haute altitude transportent la fumée jusqu'à la province. En effet, les dépressions en provenance de l’ouest transportent avec elles la fumée de ces incendies. La qualité de l'air risque d'en pâtir, mais cela ne sera pas aussi intense qu'à Vancouver, en Colombie-Britannique.

Par la présence de cette fumée, les rayons du soleil ont de la difficulté à se rendre jusqu'au sol. Cela a comme conséquence de faire « perdre » quelques degrés dans certains secteurs du Québec, particulièrement ceux qui connaissent une couche de fumée plus importante.

Une animation de la NASA montre l’évolution à venir des aérosols à travers le monde. Les particules de sel sont représentées en bleu : ce sont celles qui sont transportées par les tempêtes tropicales ; en rouge, on peut voir la poussière issue du Sahara ; en vert, il s'agit des particules de carbone, qui proviennent de la combustion de la biomasse (les incendies) ou des combustibles fossiles (les véhicules), ou des particules de sulfate (qui proviennent des volcans).

Source : NASA

On observe que l'une des plus grandes sources de particules de carbone provient des incendies présents dans l’Ouest américain, mais elles sont aussi bien visibles en Amazonie ou au sud de l’Afrique.

Des incendies ravageurs

Les incendies qui touchent plusieurs États se poursuivent dans l’ouest du continent en ce début de semaine.

Plus de 87 feux ont déjà brûlé près de 1,8 million d’hectares dans dix États du pays, d’après le Centre national d’incendie interinstitution. Des dizaines de milliers de pompiers et de soldats combattent les feux sans relâche.

Des évacuations sont en cours, alors qu’une trentaine de feux menacent des communautés. La Californie est l'un des États les plus touchés. Depuis le début de l’année, ce sont 1,3 million d’hectares qui sont partis en fumée soit 26 fois la taille de Montréal. D’après CAL FIRE, depuis le 15 août, date à laquelle l’activité des feux a augmenté, il y a eu 22 morts et plus de 4 000 structures détruites.

August complex, au nord de la Californie, est devenu l’incendie le plus large de l’histoire de l’État avec 355 102 hectares brûlés, en date du 13 septembre, dont seulement 28 % étaient contenus.

Capture d’écran 2020-09-14 à 20.13.19

À l'échelle du Québec, c'est comme si l'incendie August complex avait brûlé cette superficie. Réalisé avec Google Maps

Crédit photo en tête d'article : Rod Regier

À VOIR ÉGALEMENT : La tempête Sally plonge la Floride sous l'eau

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité