Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

La forêt amazonienne : conséquence d’un astéroïde

lundi, 5 avril 2021 à 20:42 - L’astéroïde responsable de la disparition des dinosaures aurait créé le plus grand réservoir de biodiversité de notre planète.


C’est ce qu’a découvert une équipe internationale de scientifiques. Ces derniers ont partagé les résultats de leur recherche dans un article récemment publié dans la revue Science.

De conifères à plantes à fleurs

À l’aide de dizaines de milliers d’échantillons de pollen et de feuilles fossilisées provenant de localités en Colombie, les chercheurs ont pu déterminer que la végétation présente avant l’arrivée de l’astéroïde était fort différente.

Celle-ci comprenait entre autres des conifères et beaucoup de fougères. L’analyse de fossiles de la période du Crétacé leur a ensuite permis de constater que la diversité végétale avait diminué de 45 % après l’écrasement de l’astéroïde. Puis, elle a été en mesure de se rétablir au bout de six millions d’années.

jaime-dantas-unsplash

Crédit photo: Jaim Dantas, Unsplash

Prédateurs disparus et nouvel environnement

Diverses hypothèses ont été émises par les chercheurs pour expliquer cette modification de la constitution des forêts tropicales, aujourd’hui largement dominées par des plantes à fleurs.

Entre autres, les dinosaures herbivores qui se trouvaient autrefois en ces lieux consommaient fort probablement des plantes situées au niveau inférieur des forêts, en plus de les piétiner, ce qui a nui à leur prolifération avant l’écrasement de l’astéroïde.

Ensuite, les cendres engendrées par l’impact pourraient avoir servi d’engrais selon l’équipe de chercheurs. En créant un sol riche en nutriments, celles-ci auraient favorisé la croissance rapide de plantes dites monocotylédones et dicotylédones. Ce type de plante aurait aussi, semble-t-il, été plus diversifié sur le plan écologique avant l’arrivée de l’astéroïde, ce qui a facilité sa régénérescence par la suite.

À court terme, l’équipe de recherche espère qu’une meilleure compréhension de la manière dont s’est créée la forêt amazonienne permettra, entre autres, de mettre en perspective comment celle-ci et les autres forêts tropicales réagissent à la déforestation qui a cours aujourd’hui, et combien de temps sera nécessaire pour leur rétablissement.


À VOIR ÉGALEMENT : Vers une meilleure connaissance des météo-tsunamis

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité