Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

La Floride dans la mire d'Eta

dimanche, 8 novembre 2020 à 13:26 - Après être passée sur l'île de Cuba, la tempête tropicale Eta s'approche dangereusement de la Floride et possède un potentiel d'intensification important.

De tempête tropicale à ouragan de catégorie 4, redevenue tempête tropicale, et potentiellement un nouvel ouragan, Eta a déjà causé beaucoup de problèmes en Amérique centrale, particulièrement au Nicaragua et dans le Honduras. Elle a d'ailleurs coûté la vie à plus d'une centaine de personnes en Amérique latine.

ETA2 (1)

Au début de la semaine à venir, le système devrait atteindre la Floride, apportant des précipitations importantes, des vagues entre un et deux mètres, des vents violents et un potentiel d'inondations élevé.

En effet, plus d'une centaine de millimètres de pluie sont attendus sur l'État américain, particulièrement dans le secteur au sud de Tampa Bay. La durée du passage de la tempête sur les Caraïbes aura d'ailleurs un impact sur son intensification. Sa trajectoire exacte reste toutefois incertaine à l'heure actuelle.

ETA1 (2)

Par après, la tempête devrait remonter la côte est américaine, laissant entre 50 et 100 mm de pluie sur son passage.

Un phénomène qui marque l'histoire

Rappelons que c'est la deuxième fois de l'histoire que l'alphabet grec est utilisé pour nommer les tempêtes tropicales. Eta est la dernière en liste et est la 28e à avoir été nommée cette saison. C'est également la toute première fois que l’on retrouve un ouragan de ce nom dans le bassin atlantique. 2020 devient donc, avec 2005, l'année la plus fructueuse en termes de systèmes nommés. À noter que cinq noms ont été retirés de la liste après la saison 2005 : Dennis, Katrina, Rita, Stan et Wilma. Pour l’instant, aucun ouragan ne semble avoir été assez dévastateur pour que son nom soit retiré de la liste à jamais en 2020.

bilan correction

La saison des ouragans s'échelonne jusqu'au 30 novembre. Si la tendance se maintient, il est possible que 2020 fracasse le record de 2005, puisqu'une autre tempête pourrait se former d'ici la fin officielle de la saison. Si c'est le cas, 2020 deviendrait donc l'année la plus explosive depuis le début de la collecte des données.

__ À voir également : Une fillette sauvée des eaux in extremis__

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité