Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

La fin de l’heure avancée : petit guide pour voyager dans le temps

En partenariat avec Appel à Recycler - MM

lundi, 26 octobre 2020 à 06:00 - C’est l’heure de remplacer et de recycler les piles de vos détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone.

Getty Image recycle

Crédit photo: Getty Images

Voyager dans le temps. Pendant que des physiciens s’interrogent sur la faisabilité du concept, nous nous demandons tous ce que nous ferions si c’était possible. Le dimanche 1er novembre à 2 h, la plupart des Canadiens auront une heure de plus en reculant leur montre. Mais lundi matin, beaucoup réaliseront que leur corps n’a pas voyagé dans le temps et qu’ils souhaiteraient bien rester au lit jusqu’à ce que le soleil se lève.

Qui a inventé le changement d’heure et pourquoi?

Le dimanche 8 mars, la plupart des Canadiens sont passés à l’heure avancée. Certains prétendent que Benjamin Franklin a proposé l’idée de l’heure avancée dans une lettre envoyée au Journal de Paris en 1784. Mais c’était un canular. Le genre d’humour d’un homme qui, 30 ans auparavant, faisait voler des cerfs-volants pendant les orages. Le mieux, c’est de rire un peu, de garder un contact visuel et de s’éloigner lentement.

Le véritable inventeur du concept de l’heure avancée est William Willett, un constructeur du Royaume-Uni. Il se disait que les Britanniques profiteraient d’heures d’ensoleillement supplémentaires en fin de journée s’ils avançaient graduellement l’horloge à compter d’avril. Malheureusement, il n’a jamais eu la chance de se faire bronzer en fin de journée... Il est mort avant que le gouvernement britannique mette son plan à exécution.

Willett avait mis le doigt sur quelque chose d’important. L’idée derrière le changement d’heure est de maximiser la période d’ensoleillement et elle n’a rien à voir avec les agriculteurs, contrairement à la croyance populaire. C’est le 1er juillet 1908, dans la ville de Thunder Bay, en Ontario, que les montres ont été avancées d’une heure pour la première fois sur la planète (bien compris, Franklin?). La pratique a mis du temps avant de s’implanter. Le 23 avril 1914, la ville de Regina en Saskatchewan a emboîté le pas pour profiter davantage de la lumière du jour. Winnipeg et Brandon, au Manitoba, ont suivi en avril 1916. Mais, à l’approche du mois d’octobre, l’heure avancée a été abandonnée, car l’ensoleillement restait tout de même insuffisant.

Getty image recyle 2

Crédit photo: Getty Images

Aujourd’hui, ce sont les municipalités canadiennes qui prennent la décision d’avancer l’heure ou non. Certaines régions de la Colombie-Britannique et la quasi-totalité de la Saskatchewan ne changent plus d’heure. Au lieu de voyager dans le temps, les résidents ont choisi de pouvoir observer les étoiles plus tôt pendant les mois d’été, sans devoir se réadapter à l’automne. Mais peu importe où vous vivez au Canada, le changement d’heure vous rappelle que le moment est venu de remplacer les piles de vos détecteurs de fumée, de vos détecteurs de monoxyde de carbone et de vos horloges.

cadran getty image 2

Crédit photo: Getty Images

Vous avez deux fois plus de chances de survivre à un incendie si vos détecteurs sont fonctionnels. Il est donc très important de vérifier leur fonctionnement après avoir mis de nouvelles piles. Même si votre détecteur a l’air de fonctionner, vous devez faire un test. Trouvez le bouton d’essai situé à l’avant ou sur le côté. Maintenez-le enfoncé pendant quelques secondes pour déclencher l’alarme. Si l’alarme ne se déclenche pas, vous devrez sans doute remplacer votre détecteur. Les détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone ont une durée de vie. La date d’expiration est généralement inscrite sur le boîtier.

Maintenant que vos détecteurs sont équipés de toutes nouvelles piles, quoi faire avec les anciennes? Elles ne doivent pas être mises dans vos ordures ni dans votre bac de recyclage, et vous ne devez pas les conserver. Vos vieilles piles doivent être manipulées et recyclées avec soin. Les piles à usage unique et les piles rechargeables au lithium (ou au lithium-ion) doivent être recouvertes de ruban adhésif ou emballées dans un sac avant d’être recyclées. En raison de leur haute densité d’énergie et de leur composition, elles peuvent contenir une charge résiduelle qui pourrait provoquer une étincelle et un incendie, même si elles sont usagées. Vous devez simplement couvrir les bornes (les extrémités des piles) avec du ruban adhésif en toile, du ruban isolant ou tout autre ruban non conducteur, sans cacher l’étiquette de la pile. Les matières recyclées entrent dans la fabrication d’une foule de produits, que ce soit des vélos, des bâtons de golf, des appareils ménagers et les chaudrons et casseroles que vous utilisez pour préparer vos délicieux repas des Fêtes.

recyclage Getty image 4

Crédit photo: Getty Images

Prévenir les risques d’incendie est une raison suffisante pour recycler vos vieilles piles, mais il y en a d’autres. En évitant que les substances toxiques des piles se retrouvent dans un site d’enfouissement, vous contribuez à protéger les ressources naturelles, la faune et la planète. Les matières recyclées entrent dans la fabrication d’une foule de produits, que ce soit des vélos, des bouteilles d’eau en acier inoxydable, des bâtons de golf et des appareils ménagers, comme le mélangeur dont vous avez besoin pour concocter vos délicieuses boissons glacées pendant la saison estivale.

Le plus beau, c’est qu’il est facile et pratique de recycler vos piles grâce à Appel à RecyclerMD. Cet organisme sans but lucratif a mis sur pied un programme conforme à la réglementation provinciale pour la collecte et le recyclage sécuritaires des piles. Il y a des milliers de points de dépôt au Canada, notamment chez de grands détaillants et des centres de récupération municipaux. Pour trouver le point de dépôt le plus près de chez vous, visitez le www.appelarecycler.ca/trouvez-centre/ et entrez votre code postal.

Si on peut voyager dans le temps au Canada grâce au changement d’heure, on ne peut malheureusement pas retourner en arrière pour corriger les erreurs du passé. Par chance, vous n’aurez pas besoin de le faire si vous veillez à remplacer et à recycler les piles de vos détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone. Le 1er novembre, n’oubliez pas de penser à la sécurité tout en profitant de cette heure de sommeil supplémentaire que William Willett vous a volée au printemps!

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité