Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

La chaleur estivale est bienvenue, mais il y a un bémol

dimanche, 8 mai 2022 à 13:50 - La prochaine semaine aura des airs d'été, avec un mercure oscillant autour des 25 °C pour de nombreux secteurs. Cependant, il faudra en profiter : cette chaleur n'est pas là pour rester.


En bref :

  • Patron atmosphérique favorable à la chaleur ;
  • Températures de 25, voire 30 °C ;
  • Retour de l'humidex ;
  • Chaleur de passage.

Après de longs mois sous une fraîcheur persistante, le Québec aura enfin droit à un avant-goût de l'été. Le blocage atmosphérique qui était bien installé va s'intensifier dès cette semaine avec un anticyclone du sud. Il perdra cependant de la vigueur vers le milieu de la semaine. En s'effritant, l'anticyclone des Bermudes tend effectivement à se rapprocher des côtes, mettant fin au bloc Omega - et à l'impasse.

Ce nouveau patron sera favorable à la chaleur et à l'humidité : les vents du sud des États-Unis pourront en effet faire leur entrée, entraînant une hausse du mercure. Les yeux seront d'ailleurs rivés sur le nord-ouest du Québec, qui inclut l'Abitibi-Témiscamingue et une portion de la Côte-Nord et de l'Outaouais. Cette région pourrait avoir droit à la chaleur la plus prononcée.

Des températures oscillant autour des 25 °C sont attendues sur de nombreux secteurs, surtout ceux situés dans le sud de la province. Un retour remarqué de l'humidex est aussi prévu : des ressentis de près de 30, voire un peu plus, devraient faire partie de l'aventure.

CHALEUR3

Les premiers 30 °C pourraient également être atteints par endroits. La situation reste à surveiller, mais un certain potentiel est bien présent.

Au moins sept jours consécutifs devraient se conclure avec un mercure oscillant entre 20 et 30 °C au cours du mois de mai. En considérant cet aspect, mai 2022 fait piètre figure en comparaison avec les années précédentes. Des séquences beaucoup plus longues ont effectivement été enregistrées en 2021 (14 jours) et en 2020 (12 jours), surtout en deuxième moitié de mois. Cette dernière a d'ailleurs observé une première canicule de l'année, et ce, avant même la fin de mai.

Malgré tout, cette poussée de chaleur est assez hâtive.

Une séquence glorieuse, mais courte

Cependant, il faudra en profiter : cette chaleur estivale ne devrait pas étirer sa visite très longtemps.

CHALEUR4

Un creux atmosphérique vis-à-vis des Grands Lacs devrait avoir une influence sur une bonne partie de la province, faisant descendre le mercure. Un retour vers des températures plus près des normales saisonnières, voire en dessous, est prévu pour la deuxième moitié du mois de mai.


À VOIR ÉGALEMENT : Chaleur de mai : été chaud en perspective ?

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité