Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Des inondations pires cette année qu’en 2017? Analyse ici.

jeudi, 18 avril 2019 à 16:01 - Les inondations ont commencé dans plusieurs régions du Québec et pour plusieurs habitants cela rappel de mauvais souvenirs de 2017. Entre fonte de la neige, températures plus douces et pluie, est -ce que la situation pourrait empirer comme en 2017 ?

La recette des inondations de 2017 été dû à un hiver neigeux suivi d’un début de printemps froid qui a permis de garder une grande quantité de neige au sol. À cela j’ajoute des poussées de chaleur de courtes durées mais intense avec des pluies diluviennes. Le gouvernement du Québec a affirmé que les précipitations diluviennes du printemps 2017 étaient les pires jamais enregistrées dans la province au cours des 55 dernières années et même record en Outaouais. Avons-nous le même scénario en cours ?

20172

Printemps 2019 -Les ressemblances et différences avec 2017

- La neige accumulée au cours de l’hiver Au cours de ces années on a été bien au-dessus des normales pour plusieurs secteurs. 2017 a vu plus de neige dans le sud la province que cette saison mais moins dans le centre que 2019. La ville de Québec a reçu plus de cent centimètres au-dessus des normales comparées à une trentaine en 2016-17. La Gaspésie aussi se démarque puisque la ville de Gaspé voit sa deuxième année avec le plus de neige accumulée.

spring neige sol 1

-Début printemps froid et neige au sol Ce mois de mars s’est retrouvé jusqu’à 2 degrés sous les normales tandis qu’en 2017 les températures sont descendus jusqu’à 3 degrés sous les normales. Ces températures plus froides ont permis de garder beaucoup de neige au sol. On remarque sur les images ci-dessous qu’au début du mois d’avril la neige au sol et la quantité en eau de cette neige est plus élevée cette année qu’en 2017.

fonte

  • Les poussées de douceurs prévues les prochains jours ne sont pas aussi prononcées qu’en 2017 où le thermomètre avait dépassé plusieurs fois les 20 degrés. Elles seront aussi moins présentes puisque d’ici la fin du mois les températures resteront proche des normales. Cela restera à surveiller au mois de mai.

spring temp

Printemps 2019- Les incertitudes

-L’un des grands jouer est la quantité de pluie qui se rajoute à la fonte de la neige mais aussi la fréquence de systèmes. Pour ce long week-end de Pâques jusqu’à 100 mm de pluie seront possible sur quatre jours. Des inondations sont attendues. La bonne nouvelle est que par la suite un patron météo plus calme est prévue ce qui permettra au niveau d’eau de redescendre. En 2017 plusieurs systèmes gorgées d’humidité d’avril à mai avaient laissé jusqu’à 300 à 400+ mm de pluie. Montréal avait vu juste 10 jours sans précipitations au mois d’avril. Il sera donc primordial de garder un œil sur les prochains systèmes à venir.

pluie record

as2

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité