Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Ces ours sont uniques à Montebello

lundi, 26 septembre 2022 à 09:22 - Comme comité d'accueil, ils n’auraient pas pu trouver mieux. Été comme hiver, c’est une horde de wapitis qui nous attend dès que les portes du Parc Omega sont franchies. Carottes en main, je suis prête à affronter la bande d’affamées. Ya!

Parce qu’on va se le dire, les wapitis sont des trous sans fond. Ils marchent d’un pas assuré d’une voiture à l’autre, à la recherche de leurs friandises orangées.

Si on est trop lent et que notre vitre est un peu trop baissée, ils ne se gênent pas pour rentrer leurs têtes, et surtout leurs longues langues dégoulinantes de baves à l’intérieur de l’habitacle pour venir chercher eux-mêmes ladite carotte.

Wapiti affamé !

Si on n’est pas légèrement économe dès le départ, nos deux livres de légumes sont bouffés en un claquement de dents.

« Ce sont les wapitis qui ont fait le succès du Parc Omega. Ce sont nos grandes vedettes parce que c’est un animal gourmand et très familier. Il vient près des voitures pour se faire nourrir et il est très délicat. Les enfants, mais aussi les adultes, adorent ça! Moi aussi d’ailleurs je les adore! (Rire) » – Charles de Reinach, directeur zoologique et de l’exploitation

LE PLAISIR AVANT TOUT

Au fil de la discussion avec le directeur zoologique et de l’exploitation, Charles de Reinach, que je rejoins à l’entrée du parc, le célèbre proverbe de Confucius, me revient en tête.

« Choisis un travail que tu aimes, et tu n'auras pas à travailler un seul jour de ta vie. »

Je pense que l’idée colle très bien à la réalité de Charles. Ça fait presque 20 ans qu’il travaille au Parc, beau temps, mauvais temps, et il s’émerveille encore.

« Même après tout ce temps, quand je fais le tour du parc, je vois encore des choses pour la première fois. Il y a des animaux que je croise qu’une fois par année. Parce qu’ici, les animaux, on les laisse tranquilles. S’ils ont envie de se cacher, ils se cachent. S’ils ont envie de se montrer, ils se montrent. Donc, il y a des choses qui me surprennent encore, et j’aime ça! »

L’URSUS AMERICANUS

L'animal chouchou de Charles est l’ours noir.

« J’aime beaucoup les observer. C’est un animal omnivore et très joueur. Il va chercher sa nourriture pendant un moment, mais le plus clair de son temps, il va le passer à jouer. Je peux passer des heures à les regarder. Ils sont drôles. »

Charles m’explique que les oursons naissent durant l’hibernation. Les petits vont rester avec la mère pendant deux ans. C’est la période éducative. C’est là qu’elle leur apprend comment faire leur tanière, comment se laver et comment chercher leur nourriture.

Même s’il semble pataud et maladroit, j’ai appris qu’il était en fait très habile. Il peut courir jusqu’à 55 km/h (c’est plus rapide que moi!) et il est capable de ramasser, avec ses lèvres flexibles, de minuscules aliments comme des bleuets ou des fourmis.

Charles avait raison, ils sont comiques à voir. Quand nous sommes passés près de l’habitat des ours, il y en avait quatre ou cinq, perchés sur un arbre rachitique, qui nous regardaient en voulant dire : « Quoi? Tu n’as jamais vu un ours toi? »

Ben, pas comme ça en tout cas! (Rire)

Un drôle d'ours

MADE IN MONTEBELLO

Si un jour vous vous rendez au Parc Omega vous passerez par la route 148 et traverserez le magnifique village de Montebello. L’endroit est charmant, entouré de forêts et de lacs.

Je me suis posé la question : si Montebello était un animal, lequel serait-il? Voici ce que Charles m’a répondu :

« Je dirais l’ours cannelle. C'est un ours noir, mais son pelage tire plus sur le brun. Comme s’il s’était roulé dans la cannelle. C'est très, très rare que des ours noirs peuvent avoir ce genre de coloration là. On en trouve à l'état sauvage seulement ici à Montebello. C’est un produit régional. (Rire) Et on a la chance d’en avoir aussi au Parc. Ils sont vraiment mignons! »

LES GRANDES VEDETTES

Depuis plus de 30 ans, le Parc Omega a vu défiler des milliers de visiteurs. Malgré toutes ces années, les bisons demeurent les animaux les plus populaires. (Désolé pour les autres.) Suivis de près par les loups.

J’avoue que moi aussi j’ai été très impressionné. On a eu la chance d’assister au repas des loups gris. Heureusement, comme observateur et non pour servir de buffet. (Rire)

En sécurité sur une plateforme en surplomb, on pouvait les observer à notre guise pendant que la guide leur lançait leur déjeuner. Viande rouge au menu.

Meute de loups gris

De les voir interagir, de comprendre la hiérarchie de la meute, j’ai trouvé ça fascinant. Si mon caméraman ne m’avait pas pris par le bras pour me ramener près de la voiture, j’y serais encore, je crois.

SE LAISSER PRENDRE AU JEU

Le Parc Omega est un endroit extraordinaire! Chaque fois que j’y suis allée, j’ai été complètement émerveillée. Bien sûr par les wapitis, mais surtout par l’ensemble du Parc, et je ne suis pas la seule!

Selon le directeur zoologique et de l’exploitation, Charles de Reinach, pour sensibiliser les gens, il faut passer par l’émerveillement.

« Pour sensibiliser les gens à la protection de l'environnement et à la beauté de la nature il faut qu’il y ait un effet wow! Si ce que l’on voit nous touche, on sera porté à le protéger et à le respecter. »

Le Parc Omega s’étend sur un parcours d’une douzaine de kilomètres et on le traverse en voiture. On va à la rencontre de toutes sortes d’animaux d’Europe et d’Amérique du Nord, par exemple, le sanglier, le caribou, le renard ou le bouquetin des alpes.

On est très près des animaux

« Ce qui fait notre particularité est que tous les animaux que l’on retrouve ici sont adaptés au climat du Québec et aussi à l’environnement. Leur milieu de vie est en équilibre avec notre réalité. »

Et notre réalité passe par la beauté des quatre saisons!

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité