Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

La NASA va faire voler un hélicoptère à 78 millions de km

vendredi, 14 juin 2019 à 09:25 - Faire voler un appareil plus lourd que l'air à des millions de kilomètres de la Terre, c'est ce que la NASA va faire sur Mars en 2021. La densité de l'atmosphère de Mars n'est que de 1 % celle de la Terre. Tout un défi !

Contrôler un hélicoptère situé à 78 millions de kilomètres

Chaque mission de la NASA comporte des nouveautés et la prochaine exploration vers Mars ne fait pas exception. Mars 2020, la prochaine mission d’exploration de la planète rouge décollera en juillet 2020 et l’atterrissage dans le cratère de Jezero est prévu pour le 18 février 2021. Cette mission a pour principal but l’étude de l’environnement ancien pour déterminer s’il y a eu de la vie sur Mars et s’il y en a encore en prélevant des échantillons qui seront déposés dans des cylindres et laissés à la surface de la planète dans le but, un jour, de les rapporter sur Terre pour les analyser.

Une nouveauté qui rendra de gros services

Le rover « mars 2020 » va explorer un site très prometteur en vue d’une mission habitée. La grande nouveauté, c’est que le rover va avoir avec lui….. un hélicoptère! Même s’il est tout petit, il lui rendra de gros services. Pour les scientifiques de la NASA, cela représente un grand défi : faire voler un véhicule plus lourd que l’air sur une planète à des millions de kilomètres de distance. L’hélicoptère et le rover vont travailler de concert. Il sera capable de voler de deux à trois minutes par jour grâce à l’énergie fournie par son panneau solaire qui servira aussi à garder ses composantes au chaud pendant les nuits martiennes glaciales. Si la durée de vol semble courte, il sera quand même capable de s’éloigner du rover sur une distance d’un demi-kilomètre. Ses vols de reconnaissance vont permettre de repérer les cibles intéressantes à étudier et de mieux planifier les déplacements du rover.

Tout petit, mais ultra performant

Puisque l’atmosphère martienne est moins dense que celle de la Terre, les pales de l’hélicoptère devront tourner plus rapidement (2400 rpm) pour réussir à décoller dans un air qui a moins de portance. Il pèse 1,8 kg, peut voler dans un rayon de 600 mètres à une altitude maximum de 400 mètres. Avec une vitesse maximale de 36 km/h, il utilisera ses deux caméras haute résolution pour explorer le sol martien et transmettre les informations accumulées au rover. Il est un démonstrateur technologique qui sera utilisé pour déterminer la conception des hélicoptères de deuxième génération. Ceux-ci pourraient devenir une composante essentielle de l’exploration spatiale future. On peut également penser que de grimper une pente trop abrupte pour le rover serait un défi de taille. Dans cette éventualité, l’hélicoptère pourrait être déployé pour surmonter cet obstacle et voir ce qui se trouve au-delà.

Des robots pour tâter le terrain

Lors de missions habitées futures, il pourrait agir comme éclaireur, transporter de petites charges ou même explorer des grottes trop profondes. Il est facile d’imaginer qu’à l’avenir, quand l’Homme débarquera sur une nouvelle planète, il aura été précédé par un bon nombre de ses robots. Ils paveront la voie de l’exploration spatiale de demain.

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité