Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Le Grind Café : plus qu’une délicieuse dose de caféine

En collaboration avec Moneris_FR

mardi, 19 octobre 2021 à 16:43 - Pour Johannes Richard, démarrer son entreprise n’était que le point de départ d’une série de projets encore plus porteurs. Rencontre avec l’un des « rayons de soleil » du quartier du Bronx, à LaSalle.


Lorsque Johannes Richards esst emménagée à LaSalle, dans le quartier autrefois nommé « le Bronx » en raison de ses avenues numérotées et de sa rue Broadway, elle s'est rapidement rendu compte que le secteur n’avait pas de café. Pour cette dernière, il s’agissait d’une invraisemblance.

« Avec mon ancien partenaire, nous avons décidé d’ouvrir un café, le Grind Café, et un studio de yoga. Et puis, le café a pris plus de place et le studio a pris de l’ampleur. Nous avons séparé les deux et nous avons agrandi le café », raconte Mme Richards.

grind café 3

Redonner à son quartier

Mais les projets de la propriétaire du Grind Café ne s’arrêtent pas là. Motivée par l’envie de créer une réelle vie de quartier qui reflète autant les entrepreneurs que les résidents du secteur, elle part frapper à la porte de commerçants du coin avec l’aide de deux clientes et résidentes, Sabrina Cardin Ouellette et Julie Jackson.

« De là, le Comité Catalyseur du Bronx a été créé. Il s’agit d’un groupe de personnes impliquées dans le quartier, qui se rencontrent régulièrement pour développer des comités et des initiatives (pour revitaliser le secteur) », explique Mme Richards.

Un premier événement, soit une grande fête de quartier à l’automne 2019, puis une fête hivernale au début du mois de mars 2020 auront lieu avant que la pandémie ne ralentisse un peu les choses et en arrête d’autres, comme le studio de yoga de Mme Richards…

Le Grind Café survivra toutefois à cette dure épreuve, grâce à l’attachement des résidents du Bronx. « Mon quartier m’a supporté. J’ai fermé deux semaines. Certains ont eu peur et ont même voulu partir une campagne de financement. Je leur ai répondu que j’allais plutôt continuer à cuisiner et qu’ils avaient juste à continuer à venir au café. Nous avons fait un échange comme ça jusqu’à ce que je puisse rouvrir complètement le 1er mai, avec tous mes employés aussi qui sont revenus. Je suis vraiment gâtée, car j’ai des employés fidèles », indique la propriétaire.

grind café 1

D’autres projets en cours

Au-delà de son implication au sein du Comité Catalyseur du Bronx, Mme Richards essaie aussi d’aider le plus possible les personnes âgées de son quartier. « Lorsque je ferme (le café) le samedi, j’emballe tout ce qui reste et je vais le porter aux résidents d’une habitation à loyer modique (HLM) pour personnes âgées du quartier. J’essaie d’aider autant que je peux », indique cette dernière.

Également, Mme Richards est en processus pour l’ouverture d’une maison pour femmes violentées.

« Je suis la présidente du conseil d’administration. Ce thème m’interpelle, car il n’y en a pas à LaSalle et les maisons de Lachine et de Verdun sont débordées », explique la propriétaire du Grind Café.

Assurément, les projets ne manquent pas à Johanne Richards. Lorsqu’on lui dit qu’elle est un véritable rayon de soleil pour le quartier, cette dernière répond : « Il y en a plusieurs rayons de soleil dans le Bronx. Je donne, mais le quartier me donne aussi ».

Ensoleillez votre journée met en lumière des héros du quotidien qui font la différence. MétéoMédia, en collaboration avec Moneris, demande aux Canadiens de nommer une petite entreprise dans leur communauté qui a un impact sur la construction d’un monde meilleur.

Ce texte est un publireportage de Moneris.

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité