Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Grands Lacs : la glace brille toujours par son absence!

mardi, 25 février 2020 à 12:36 - La fin du mois de février et le début de mois de mars marquent le pic du couvert de glace dans les Grands Lacs. Mais cette année, c’est surtout l’absence de glace qui est remarquable, au point qu’elle se rapproche des valeurs records.

En ce moment

En date du 24 février, seulement 9 % de la superficie des Grands Lacs est recouverte de glace alors qu’en temps normal, à la même date, 42 % de la superficie l'est.

gl zoe 1

Pourtant, le 21 février, les lacs avaient gagné en superficie en atteignant 19,53 % de glace, soit la valeur la plus importante depuis le début de la saison. C’était sans compter l’arrivée d’une masse d’air plus douce, à qui la glace fragile n’a pas su résister. La superficie atteint de nouveau des valeurs inférieures à 10 %.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le lac qui connaît la superficie de glace la moins importante est le lac Érié, pourtant celui qui est le plus petit et le moins profond... Soit celui qui devrait en avoir le plus. En date du 24 février, sa superficie de glace est quasi nulle avec une étendue de 0,24 %.

zoe lac erie

Le Lac Huron est en ce moment celui qui connaît l’étendue la plus grande avec 16 % mais reste loin de sa normale, qui est de 48,6 %.

ezgif-5-8a099033fdab

Comparaison des images satellites des Grands Lacs entre 2019 et 2020

Vers des records ?

Ces étendues d’eau connaissent très peu de glace cette année à cause du vortex polaire très concentré qui garde l’air le plus froid confiné dans les régions arctiques, et qui ne permet pas de descentes d’air arctique prolongées.

Si on se compare à l’année dernière c’est une différence de près de 40 % que l’on peut observer en date du 24 février, puisqu’en 2019 la glace recouvrait 56 % des Grands Lacs. Cette année-là le maximum avait été atteint le 9 mars avec 80,87 %.

Si la tendance se poursuit, il sera impossible que l’on retrouve des niveaux près des normales, et cette année pourrait se classer parmi les plus basses jamais observée depuis 1973.

gl zoe 3

L'année 2020 pourrait se retrouver dans le top cinq des années avec l'une des superficies de glace les plus faibles des 47 dernières années. Le lac Érié est pour l’instant en deuxième position, juste derrière 1998. Cette année-là, l’hiver avait été légèrement plus doux que cette année, mais avec un mois de février dans le top trois des plus doux dans l’est du continent américain.

Conséquences au Québec ?

Le manque de glace sur les Grands Lacs pourrait aggraver les risques d'inondations au Québec : l'Aperçu du Printemps vous en dira davantage ! Rendez-vous mercredi 26 février à 6 heures pour le découvrir.

Source : NOAA

À VOIR ÉGALEMENT : Les records de chaleur s'enchaînent, voyez les régions les plus touchées

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité