Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Froid extrême et consommation d'énergie : le pire de la saison

vendredi, 21 janvier 2022 à 16:00 - Le grand froid s'accorche et Hydro-Québec a enregistré un record de consommation d'électricité. Ce samedi, la température sera si glaciale que la société d'État nous met en garde.


En bref :

  • Les températures les plus froides de l'hiver sévissent ;
  • Consommation d'électricité record ;
  • Hydro-Québec demande aux ménages de réduire leur consommation d'énergie.

Froideur exceptionnelle

Depuis le début de l'année, le Québec est engouffré dans le froid. Cette situation s'explique par le fait qu'un creux atmosphérique permet à l'air arctique de descendre jusqu'au sud de la frontière. Cette semaine, la province subit les températures les plus glaciales de la saison. Par conséquent, Hydro-Québec enregistre des records de consommation d'énergie. Il y a une dizaine de jours, l'ancienne marque datant de 2014 était battue. Cette tendance à la hausse se poursuit.

« Ce matin autour de 8h, la consommation totale au Québec était de 40 380 mégawatts environ, c'est la consommation la plus élevée jamais enregistrée au Québec, explique Cendrix Bouchard, porte-parole d'Hydro-Québec. Le 11 janvier dernier, on avait enregistré un nouveau record également qui était tout près de 40 000 mégawatts, on était à un peu plus de 39 900 mégawatts. »

Appel à l'aide

La société d'État demande à la population de porter une attention particulière à la consommation d'électricité. Comme la situation est exceptionnelle, des mesures d'exception sont nécessaires pour réduire les impacts des températures extrêmes. Ce samedi en matinée, le Québec va vivre des heures critiques.

« Demain matin (samedi), on va encore avoir besoin de l'aide de la population, c'est-à-dire que si nos clients sont en mesure de diminuer leur consommation, ça va nous aider, affirme Cendrix Bouchard. Faut comprendre qu'au-delà du fait qu'il fasse très froid, il y a aussi qu'il fait froid depuis plusieurs jours consécutifs, ce qui a un impact sur l'enveloppe thermique des résidences. Les résidences ont moins de facilité à conserver leur chaleur. On va donc se retrouver dans une situation qui va demander plus d'électricité pour chauffer ces résidences. C'est particulier quand même parce que normalement, les pointes de consommations les plus élevées sont observées lors de jours de semaine. Mais en raison de la pandémie, la routine est chamboulée et on se retrouve beaucoup plus à la maison et on voit des pointes de consommation la fin de semaine qui sont très près ou à peu près équivalentes à celles qu'on voit la semaine. »

Faire une différence

Pour un seul ménage, l'impact d'une petite réduction de sa consommation d'électricité peut paraître insignifiant. Toutefois, si l'ensemble de la population s'y met, il y a une différence. Ce vendredi, les représentants d'Hydro-Québec ont noté que les efforts ont porté fruit.

« Si on regarde ce matin, on évalue que l'aide de la population a atteint 400 mégawatts comme impact sur la diminution de la consommation, a indiqué Cendrix Bouchard. »

Gestes qui ont le plus d'impacts pour la réduction de la consommation d'électricité :
  • Diminuer le chauffage de 0,5 à 1 degré
  • raccourcir la douche

Propos recueillis par Rébecca Salomon, journaliste à MétéoMédia


À VOIR ÉGALEMENT : Perdre 10 °C en 24 heures : comment est-ce possible ?

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité