Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Les meilleurs animaux pour les personnes souffrant d’allergies

En partenariat avec Flonase sponsor logo FR

mardi, 26 mai 2020 à 06:00 - Nous aimons tellement nos amis poilus qu’ils peuvent nous faire verser des larmes... et provoquer des éternuements, de l’écoulement nasal et même de l’urticaire.


Les animaux de compagnie comptent parmi les causes courantes d’asthme et de rhinite allergique selon Rebecca Greenstein, vétérinaire-conseil auprès du site Rover.com. C’est vrai pour toutes les espèces, même pour l’adorable schnoodle qui ne perd jamais ses poils et s’est fait une place dans votre lit.

« Déboulonnons une idée reçue : il n’existe pas de chien ou de chat entièrement hypoallergénique, explique Mme Greenstein. Si vous êtes allergique aux chiens ou aux chats, vous réagissez probablement aux squames – c’est-à-dire au ‘‘pollen animal’’ ou pellicules – ainsi qu’aux protéines qui se trouvent dans la peau, l’urine et la salive de l’animal. »

« Les chats et les chiens ne produisent pas tous la même quantité d’allergènes et, fait surprenant, les variations ne sont pas nécessairement attribuables à la race, à la perte de poils, à la taille de l’animal ou à la longueur du poil », poursuit Mme Greenstein, vétérinaire en chef à l’hôpital vétérinaire Kleinburg (kleinburgvet.com).

L’humain peut être allergique à n’importe quel animal, mais l’intensité des symptômes varie d’une personne à l’autre.

Selon l’Asthma and Allergy Foundation of America, les allergies au chat sont deux fois plus courantes que celles aux chiens, ce qui s’explique par le rôle clé que jouerait la salive des chats dans la réaction allergique, peu importe la longueur du poil1.

Si vous souffrez d’allergies, pensez-y donc à deux fois avant d’adopter un ami félin! Heureusement, d’autres choix s’offrent à vous si vous souhaitez accueillir un animal de compagnie à la maison sans que les allergies vous pourrissent la vie.

« Les animaux exotiques, comme les poissons, les reptiles et les amphibiens, sont beaucoup moins souvent associés à des réactions allergiques, notamment parce qu’ils n’ont pas de poils et ne produisent pas de squames, deux éléments déclencheurs », affirme Mme Greenstein.

« Les petits animaux de compagnie, comme les hamsters, les gerbilles, les furets et les souris, peuvent déclencher des allergies, mais leur charge allergène est moindre en raison de leur petite taille », ajoute la vétérinaire.

« Sachez cependant que la litière de ces animaux, notamment celle faite de copeaux de bois, peut déclencher une réaction allergique chez certaines personnes », explique Mme Greenstein, ajoutant que les personnes allergiques devraient éviter les petits mammifères à poil long, comme les lapins et les cochons d’Inde.

Et vous serez sans doute surpris d’apprendre que les oiseaux produisent eux aussi des squames, quoique certaines personnes allergiques peuvent cohabiter avec de petites espèces dont la charge allergène est moindre.

« Comme la sensibilité aux allergènes varie d’une personne à l’autre, le type d’animal à adopter dépend souvent de chaque personne. En cas de doute, consultez votre médecin de famille ou votre allergologue avant d’adopter un animal de compagnie », conseille Mme Greenstein.

Il est même recommandé de se soumettre à des tests allergiques au préalable pour savoir quelles espèces, poilues ou non, sont à éviter.

Animaux recommandés

  • Races de chien qui produisent peu de squames et perdent peu leurs poils, comme le bichon, le caniche, le chien d’eau portugais, le terrier wheaten à poil doux et le terrier blanc du West Highland
  • Races de chat peu allergènes, comme le cornish rex, le devon rex et le sphynx; aucune race de chat n’est considérée comme hypoallergénique sur le plan scientifique
  • Grenouilles
  • Tortues
  • Iguanes
  • Poissons
  • Hamsters
  • Gerbilles
  • Furets
  • Oiseaux qui produisent peu de squames, notamment les perruches et les canaris

Mme Greenstein insiste sur l’importance de facteurs comme la gravité de vos allergies, les symptômes que vous pouvez tolérer et l’espèce envisagée. « Si vous souffrez de graves allergies et rêvez d’adopter un chat à poil long, il faudrait peut-être penser à un plan B! »

Certaines personnes qui souffrent d’allergies, ajoute-t-elle, parviennent à soulager suffisamment leurs symptômes avec des antihistaminiques et d’autres médicaments en vente libre, et peuvent donc profiter de la relation avec un animal de compagnie. « Beaucoup de personnes allergiques peuvent se tourner vers l’immunothérapie sur conseil du médecin pour gérer leurs symptômes d’allergies aux animaux. »

N’abandonnez pas l’idée d’adopter un animal de compagnie. Les bienfaits pour la santé, surtout dans le cas d’un chat ou d’un chien, ont été maintes fois démontrés.

Et les histoires qui finissent bien abondent, ajoute Mme Greenstein. « Une très bonne amie, vétérinaire elle aussi, partageait sa vie avec un chat lorsqu’elle est tombée amoureuse d’un homme gravement allergique. Elle a dû réfléchir à ses options, y compris celle de choisir entre les deux. « Le chat a gagné haut la patte, évidemment. »

Celui qui est aujourd’hui son mari a passé des tests allergiques avant d’entreprendre des traitements d’immunothérapie pour désensibiliser graduellement sa réaction immunitaire hyperactive. « Avec des antihistaminiques, un aérosol-doseur et de la patience, le trio file aujourd’hui le parfait bonheur. »

1 Asthma and Allergy Foundation of America. Accessible au https://www.aafa.org/pet-dog-cat-allergies/ Cet article s’appuie sur une entrevue réalisée par Météomédia avec Rebecca Greenstein, vétérinaire-conseil auprès du site Rover.com et vétérinaire en chef à l’hôpital vétérinaire Kleinburg (kleinburgvet.com).

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité