Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Été meurtrier : quatre faits qui vont vous stupéfier

mercredi, 28 juillet 2021 à 21:38 - Même si l'été n'est pas terminé, plusieurs événements extrêmes se sont produits aux quatre coins du pays cette année. En voici quatre.


En bref:

  • Patron atmosphérique hors du commun ;
  • Chaleur extrême dans l'ouest et fraicheur dans l'est ;
  • Record absolu battu au pays ;
  • Importance sécheresse dans l'ouest.

Le retour du balancier

Un patron dominant est à l'origine d'une situation extrême dans l'Ouest canadien. Un dôme de chaleur s'est installé vers la fin du mois de juin pour permettre aux maximums de battre des records absolus. En contrepartie, la trajectoire des vents en haute altitude a eu pour effet de redescendre au sud de la frontière vers l'est. Cette configuration atmosphérique a donc protégé le Québec d'incursions d'air tropical. Tandis que la canicule meurtrière sévissait d'un côté, les températures plus près des normales dominaient de l'autre.

été6

La chaleur s'éternise

Même si les maximums ne dépassent pas les 40 °C, la chaleur extrême perdure en Colombie-Britannique. Les sept prochains jours donneront lieu à une forte canicule. Le même patron atmosphérique est responsable de ces températures extrêmes : un intense crétage qui permet une incursion agressive d'air chaud.

été5

Rétroaction positive

Malgré le terme, il n'y a rien de positif dans ce phénomène. La carence en précipitations dans l'ouest du pays a eu pour effet d'exacerber la hausse des températures. Les chaleurs extrêmes ont à leur tour augmenté les effets de la sécheresse. Au Québec, on ne parle pas d'abondance de pluie ou de record, mais la trajectoire du courant-jet a tout de même permis aux dépressions de visiter le Québec de façon sporadique.

été3

Battu trois fois

Le record de chaleur absolu a été battu trois fois plutôt qu'une. La municipalité de Lytton a fait parler d'elle depuis le 27 juin, mais pas seulement pour les maximums atteints au cours de cette séquence. La canicule extrême et la sécheresse ont aussi provoqué d'importants feux de forêt. Ces incendies meurtriers ont déplacé des populations et craché une intense fumée pour amoindrir la qualité de l'air sur des milliers de kilomètres. Juin 2021 a été marqué par une séquence de cinq jours avec un mercure au-dessus de 40 °C dans plusieurs secteurs. Au Québec, le point chaud a été enregistré au Saguenay avec un maximum de 35,3 °C, le 7 juin dernier.

été1


À VOIR ÉGALEMENT : Le mois d'août peut-il rattraper la mise ?

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité