Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

États-Unis : d'une intense canicule à du froid arctique

lundi, 7 septembre 2020 à 07:22 - Certains habitants des États-Unis auront donc sué à grosses gouttes avant d'avoir droit à un froid record pour cette période de l'année, le tout en l'espace d'une journée seulement. Les animaux sauvages sont en danger.


Le patron atmosphérique est particulier en Amérique du Nord, en ce moment.

Des records de chaleur absolus tombent comme des dominos dans le sud-ouest des États-Unis, alors qu'une intense canicule sévit actuellement dans ce secteur. Au moins trois stations météorologiques californiennes ont surpassé, parfois de loin, leur plus haute température maximale jamais enregistrée depuis le début de la collecte des données.

La station météorologique basée à Pierce College, à Los Angeles, a enregistré 49,4 °C. C'est un record absolu pour le comté de Los Angeles.

RECORD DE CHALEUR

Même scénario dans la petite ville balnéaire de San Luis Obispo, qui se situe à environ 300 kilomètres au nord de Los Angeles. Les chiffres sur le thermomètre ont pratiquement atteint 49 °C, ce qui pourrait être la température la plus élevée jamais observée si près de l'océan Pacifique.

Ce mercure extrêmement élevé crée des conditions favorables aux incendies, qui continuent de faire des ravages en Californie. Des pompiers québécois ont même été appelés en renfort.

Les états voisins n'ont d'ailleurs pas été épargnés par la chaleur accablante. La ville de Denver, au Colorado, a même enregistré 38 °C au cours des derniers jours, ce qui pourrait fort bien figurer parmi les températures les plus chaudes jamais observées pour un mois de septembre dans ce secteur.

Après la canicule, la neige

Le sud-ouest des États-Unis n'est pas au bout de ses peines. Après cette intense vague de chaleur, voilà que les températures risquent de radicalement chuter... sous le point de congélation. On parle d'une perte d'environ 36 °C en moins de 24 heures.

Le courant-jet va effectivement entamer une descente marquée en début de semaine, et la zone de haute pression à l'origine des records de chaleur cédera sa place à un creux atmosphérique. Résultat : une chute radicale des températures.

Un mercure aussi bas que -4 °C pourrait d'ailleurs inscrire une nouvelle marque au tableau de Denver comme une des températures les plus froides jamais observées à cette période de l'année. Une telle proximité entre les deux extrêmes est hautement inhabituelle.

BORDÉE DE NEIGE

Il est même possible que certains secteurs aient droit à une bordée particulièrement hâtive, surtout ceux qui sont situés en altitude. Jusqu'à 20 centimètres de neige sont possibles dans les Rocheuses américaines.


À VOIR ÉGALEMENT : Les animaux les plus vulnérables du Canada en péril

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité