Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Est-ce que les enfants perçoivent la neige comme les adultes ?

lundi, 10 février 2020 à 14:11 - Dès la tombée des premiers flocons, les professeurs se tirent les cheveux juste en pensant que les enfants seront plus excités qu’à l’habitude à l'approche d'une tempête ! Que symbolise la neige pour les petits ? Je suis allée aux sources pour leur laisser la parole sur leur saison favorite de l’année !

Il n’est pas rare qu’une classe de l’école primaire perde sa discipline habituelle la veille d’une bordée de neige. Il est coutumier d’associer cette fébrilité chez les enfants à la météo. Selon les écrits de Gilles Brien dans son livre Les Baromètres humains, plusieurs constatations portent à croire que certaines personnes seraient météo-sensibles. D’ailleurs, dans les années 90, le psychologue François Émond a observé les comportements des élèves d’une école primaire pendant six mois, pour finalement constater que les journées où les jeunes étaient les plus dissipés coïncidaient avec la veille d’une tempête. Le tout s’explique potentiellement par le changement de pression barométrique, c’est-à-dire le poids de l’air, qui baisse radicalement lors d’une chute de cette pression. Durant cette période, les enfants seraient sujets à avoir des troubles de comportement confirme l’Association professionnelle des météorologistes du Québec.

Une bouchée de bordées avec ça ? Tous les petits s'aventurent un jour ou l’autre à mettre dans leur bouche une grosse poignée de neige pour se désaltérer. À leurs yeux, une floconnade qui tombe du ciel ne peut être rien d’autre que pure puisqu'elle goûte l'eau. C’est ainsi qu’il faut leur apprendre que la neige est gorgée de toute la pollution qui est emprisonnée dans l’atmosphère. Le fait que la neige soit froide peut également causer un choc thermique dans l’organisme.

Quoi faire avec cette neige au lieu de la manger ? Un enfant a constamment besoin de dépenser son énergie en bougeant physiquement. Le fait de jouer dehors va diminuer son niveau de stress et favoriser un sommeil récupérateur. La lumière extérieure va avoir autant de bienfaits sur l’humeur des enfants qu’elle en a sur les adultes. Étant donné que les germes résistent moins facilement au froid, les petits auront moins de risque de contracter un virus par l’intermédiaire des microbes qui sont présents dehors.

Parce que la vérité sort de la bouche des enfants, il suffit de les écouter pour voir l'hiver comme une partie de plaisir ! Faire une bataille de boules de neige, un igloo, un bonhomme et glisser sont autant d'activités simples et économiques qu'ils adorent pratiquer en famille.

Merci à la Fête des neiges de Montréal de nous avoir accueillis au parc Jean-Drapeau pour récolter l'avis des petits.

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité