Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Un épisode caniculaire bien différent s'invite au Québec

jeudi, 16 juillet 2020 à 11:38 - Après un certain répit, voilà que la chaleur revient en force. Une vague de chaleur au potentiel caniculaire s'invite effectivement sur le Québec pour les prochains jours.


Juillet marque le sommet de la saison estivale, et c'est à cette période qu'on enregistre les plus hautes températures de l'année.

Montréal a déjà enregistré 13 jours sur 15 avec un humidex de 30 et plus depuis le début du mois de juillet, soit une des plus longues séquences jamais observées jusqu'à maintenant.

Depuis le début de la saison chaude, le 1er mai, Montréal a accumulé 30 jours avec un mercure ressenti de plus de 30, dont 17 avec un humidex de plus de 35. Le hic : la normale est respectivement de 28 et 9 jours jusqu'à la fin du mois.

Alors que la normale est déjà dépassée à la mi-juillet, une nouvelle série de jours avec un humidex de plus de 30 débute.

Un dôme d'air chaud, qui a laissé de multiples records, absolus et mensuels, dans son sillage au sud-ouest des États-Unis s'est déplacé vers l'est. Cela permettra à l'humidité accablante d'envahir la Belle province.

JOSYANE 1

Canicule à l'agemda

Des millions de Québécois connaîtront une chaleur accablante ce week-end et en début de semaine prochaine, alors les ressentis oscilleront autour des 35. Un sommet sera atteint dimanche, journée au cours de laquelle les ressentis pourraient surpasser 42.

JOSYANE RESSENTIS

Les régions au sud de la province sont les plus susceptibles d'obtenir une canicule en bonne et due forme. Cette chaleur sera cependant moins importante pour les secteurs du nord-ouest et de l'est de la province, notamment à cause du temps plus perturbé des prochains jours. Plusieurs systèmes sont effectivement au menu, accompagnés d'un risque d'orages violents.

josyane 2

Certains facteurs viendront parfois atténuer la situation. Le régime de temps perturbé qui prévaudra au cours de cette période apportera évidemment des nuages, mais aussi du vent. La présence de ces deux éléments aura pour effet d'atténuer la chaleur.

De plus, cette canicule sera relativement de courte durée pour la majorité des secteurs, surtout si on la compare à l'épisode précédent. Rappelons que ce dernier a fracassé de nombreux records, dont celui de la plus longue canicule depuis 1970 à Gatineau/Ottawa.

Cette première moitié du mois de juillet figure déjà parmi les plus chauds de l'histoire à Montréal, et la métropole n'a pas fini de suer à grosses gouttes. En effet, la ville a enregistré une température moyenne de 24,4 °C entre le 1er et 15 juillet. Seulement deux années ont enregistré une moyenne plus importante depuis 1942 : 2018 (avec 24,85 °C, ce qui représente l'année record), suivie de 2010 (avc 24,56 °C).

JOSYANE YUL

Le thermomètre flirtera avec les 30 °C jusqu'en début de semaine prochaine Les ressentis de 30 et plus, eux, ne quitteront pas le sud de la province avant le mois d'août.

Un enjeu de santé publique

Rappelons que lorsque l'humidité est de la partie, une canicule peut réellement devenir un enjeu de santé publique. Le corps n'ayant aucune pause de chaleur accablante, l'état de santé des personnes vulnérables peut se détériorer rapidement.

La Santé publique recommande, lors d'épisodes de chaleur caniculaire, de :

  • S'hydrater suffisamment;
  • Se rafraîchir régulièrement;
  • Éviter l'alcool, qui peut aggraver la déshydratation;
  • Réduire les efforts physiques, et porter des vêtements légers;
  • Fermer les rideaux/les stores, pour éviter que le soleil plombe dans votre demeure;
  • Prendre des nouvelles de ses proches.

À VOIR ÉGALEMENT : À quoi s'attendre pour les vacances de la construction ?

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité