Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

En hiver : trois types de tempêtes qui frappent le Québec

lundi, 30 novembre 2020 à 17:15 - L'hiver est dur au Québec. Les tempêtes sont un phénomène courant et bien connu des Québécois. Il en existe trois types. Sauriez-vous les nommer ? Notre expert météorologue Réjean Ouimet explique la nature de ces événements.


Au Québec, en hiver, il y a trois types de tempêtes qui causent des problèmes et qui peuvent représenter un danger. Il y a bien sûr la neige, mais aussi des vents violents et d’autres précipitations à surveiller. On différencie la tempête classique, la tempête hivernale et le cocktail météo.

Tempête classique

Une tempête de neige désigne un phénomène météorologique connu au Québec avec des chutes de neige et les vents qui y sont associés. La principale conséquence de ces événements est la poudrerie qui peut réduire considérablement la visibilité sur les routes. On rapporte également des pannes d’électricité dans le cas où le poids de la neige fait briser des branches d’arbres. À l’échelle de la province, on enregistre une quinzaine de ces tempêtes au cours d’un hiver normal.

Tempête du Colorado impact

Tempête explosive

Des avertissements d’Environnement Canada sont émis lorsqu’une tempête hivernale est prévue. Des conditions dangereuses sont possibles avec d’importantes chutes de neige (25 cm et plus), des vents forts et des températures particulièrement froides. Des blizzards peuvent également sévir lors de ces événements extrêmes. Ce type de tempête est plus rare. Les dépressions côtières en sont les plus souvent responsables.

TEMPÊTE COTIERE IMPACT

Tempête mixte

On définit une tempête mixte ou un cocktail météo par la nature des précipitations. Il s’agit d’un mélange de neige, pluie, pluie verglaçante et de vents. Ce sont surtout les températures trop douces qui causent ce genre d’événements. Ils représentent rarement une grande menace, sauf dans le cas où le mercure plonge soudainement après la tempête. Un épisode de verglas suivi d’une vague de froid peut causer bien des ennuis. On se souviendra bien sûr de la fameuse crise du verglas, en janvier 1998.

Tempête mixte

Un blizzard, c'est quoi ?

Trois critères caractérisent ce phénomène météo. Il faut retenir que les rafales soufflent à 40 km/h ou plus. La visibilité est réduite à 400 mètres ou moins, et l'événement dure au moins quatre heures.

BLIZZARD

En chiffres…

  • Sept-Îles et Gaspé connaissent en moyenne huit tempêtes par année.
  • Montréal est la région du Québec où la première tempête tarde le plus, en moyenne autour du 17 décembre.
  • Les villes de Montréal et de Gatineau connaissent en moyenne trois tempêtes par année.

À voir également : Et si toute la glace du monde fondait en une nuit?

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité