Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

En date du 23 décembre, elle reçoit 40 000 lettres de Noël

mercredi, 23 décembre 2020 à 10:51 - Au départ, Sylvie Chevrier, l’instigatrice de ce beau mouvement de solidarité espérait recevoir une centaine de lettres de Noël. C’est plutôt 40 000 cartes qui ont été envoyées aux résidents du Château Symmes dans le secteur Aylmer.

Le souhait de cette infirmière en soins podologiques était de remettre, à chacun des aînés, un petit quelque chose durant la période des Fêtes. Privés de leurs familles, c’était sa façon à elle de rendre les festivités du réveillon plus joyeuses.

Non seulement le facteur dépose, chaque jour, mille mots d’amour sur le pas de la porte du Château Symmes, cette initiative a été applaudie par d’autres résidences qui ont aussi demandé à la population de penser à leurs aînés. Et là aussi, les gens ont répondu présent. Chacun de ces endroits, aux quatre coins du Québec, ont été ensevelis sous cette générosité collective.

Retour sur cette histoire qui a pris naissance au début du mois de décembre, sans penser aux répercussions positives que ce geste tout simple aurait déclenché.

«Des étrangers vont m’écrire, à moi ? Des gens qui ne me connaissent pas ?» C'est la question que les résidents d’une maison de retraite ont posée à Sylvie Chevrier, une infirmière en soins podologiques. Explication de ce vent de générosité épistolaire.

Sylvie Chevrier se rend régulièrement à la résidence pour retraités Château Symmes à Gatineau, secteur Aylmer. Elle y rencontre ses clients pour y effectuer des soins podologiques. Le même jour où le Gouvernement annonçait que les rassemblements durant les Fêtes seraient interdits, elle voit un écriteau accroché sur la porte d’entrée disant que les résidents ne peuvent plus recevoir de visites.

Décembre est une période de réjouissances. Mais comment se réjouir quand notre seul ami est la solitude.

Le cœur en miettes, pour ces aînés qui seront privés de leurs proches à Noël, elle décide de prendre les choses en main.

Le 4 décembre, elle lance un appel via Facebook et invite les gens à envoyer des cartes de Noël à tous ces résidents qui seront seuls durant le temps des Fêtes.

La réponse est immédiate. Sa publication est partagée plus de 54 000 fois ! Des personnes de la France, de la Belgique, de l’Afrique du Sud et du Québec (bien sûr) répondent présentes !

Au moment de notre entrevue, Sylvie reçoit un appel de la part de la directrice de la résidence. Le facteur est passé. Plus de 1000 lettres viennent d'arriver et attendent d’être triées. Sylvie est euphorique !

Ses précieuses cartes seront placées en isolement quelques jours afin d’éviter tout risque de propagation du virus. Ensuite, elles atterriront entre les mains fébriles de ces résidents qui attendent avec impatience de lire les souhaits qui leur sont adressés.

Quand je demande à Sylvie si elle se voyait un peu comme une mère Noël, elle me répond avec modestie. «Ben voyons donc. Je suis juste une personne ordinaire. Je suis juste une Madame Tout-le-monde».

À VOIR ÉGALEMENT : RENDRE UN SOURD, AVEUGLE

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité