Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Du jamais-vu depuis plus de 50 ans au Québec

dimanche, 11 avril 2021 à 18:03 - Une longue séquence sèche perdure au Québec, si bien que de nouveaux records en la matière ont été fracassés - certains datant de plus de 50 ans.


Le sud du Québec est actuellement sous un régime de sécheresse prononcé.

Au cours des dix premiers jours d'avril, Montréal n'a obtenu qu'à peine 2,4 mm de précipitations. La métropole fracasse donc d'un même élan le record datant de 1995 (pour la même période).

La tendance est encore plus marquée en Outaouais, où aucune goutte d'eau ne s'est invitée entre le 1er et le 10 avril. Il s'agit de la première fois depuis 1955 qu'une telle absence de précipitations est observée dans cette partie du Québec.

SEC1

Cette séquence sèche, si elle se maintient, pourrait avoir des impacts sur les risques d'incendie. Les feux pourraient donc se multiplier, en nombre et en superficie, puisque les conditions seront favorables à leur développement et à leur expansion. La prudence sera donc de mise.

Déjà, près de 34 incendies se sont déclarés depuis le début de la compilation des données par la Société de la protection des forêts contre le feu (SOPFEU) au sein du Québec méridional.

L'exception

L'est du Québec est le mouton noir en ce qui concernent les précipitations. À titre d'exemple, la municipalité de Gaspé n'a jamais été aussi arrosée qu'au cours des dix premiers jours d'avril, atteignant les 135 millimètres d'accumulations. Le précédent record remontait à 1979. Mentionnons que la normale pour le mois complet est de 90 millimètres pour la Gaspésie.

PRECIP RECUES

La tendance est également perceptible dans d'autres secteurs de l'est, comme la Côte-Nord et le Bas-Saint-Laurent.

Cette tendance pluvieuse s'explique notamment par la présence d'un anticyclone au-dessus du Groenland, qui a provoqué la stagnation d'une dépression dans l'est de la province. Alimentée par un influx constant d'humidité, cette dernière a déversé d'importantes précipitations liquides au cours des premiers jours d'avril.

Changement de patron

Tout indique pour le moment que les systèmes dépressionnaires frôleront le Québec méridional, passant un peu au sud de nos frontières. La côte est américaine et les Maritimes seraient donc copieusement arrosées, mais le Québec serait largement épargné.

SEC5

Toutefois, il est possible qu'un changement s'opère au cours du dernier tiers du mois d'avril, ouvrant la porte à des précipitations pour certaines régions. Le nord-est et l'est seraient donc sur la trajectoire des systèmes dépressionnaires, et auraient droit à la majorité des accumulations. À l'inverse, le nord-ouest resterait sous un régime sec marqué.


À VOIR ÉGALEMENT : Est-ce qu’avril donnera le ton à mai ?

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité