Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Un gros changement du patron météo bientôt

mercredi, 17 juillet 2019 à 13:10 - Une chaleur suffocante touchera jusqu’au week-end plus de 200 millions de personnes. La combinaison dangereuse entre chaleur et humidité rendra les prochains jours désagréables du sud au nord-est de l’Amérique du Nord. Mais un changement important aura lieu la semaine prochaine, alors que la chaleur extrême se déplacera vers l’Europe et que le patron météo redeviendra beaucoup plus frais au Québec.

__Vague de chaleur jusqu’au 21 juillet

– Amérique du Nord__

as3

Une vague de chaleur causée par une crête atmosphérique affectera une immense zone du Texas, aux États-Unis, jusque dans les Maritimes. Plus de 90 millions de personnes sont déjà sous avertissement de chaleur extrême. Les températures les plus chaudes de l’année sont attendues vendredi et samedi au Québec avec des pointes pouvant dépasser les 33°.

as2

Les points de rosée (facteur important qui cause l’humidex) seront aussi très hauts, ce qui va aggraver la chaleur extrême. En effet, avec autant d’humidité dans l’air, on parle d’humidex pouvant atteindre ou même dépasser les 40 dans certains secteurs du Québec.

as1

Aux États-Unis, les températures se rapprocheront des 40 ˚C, ce qui représente jusqu’à 10° au-dessus des normales. Imaginez ! On prévoit jusqu’à 38° à Chicago et Washington DC ! Des températures aussi élevées n’avaient pas été enregistrées respectivement depuis 2012 et 2006.

as8

Changement important à partir du 22 juillet

Patron inversé en Amérique du Nord

thumbnail

Cette vague de chaleur prendra fin rapidement puisque la chaleur extrême se déplacera du côté de l’Europe. Les rôles vont donc s’inverser entre l’ouest et l’est de l’Amérique du Nord dès le début de la semaine prochaine. L’humidité quittera le Québec et les températures redescendront légèrement sous les normales. À l’inverse, une crête atmosphérique se bâtira sur l’ouest du continent, de la Californie aux Prairies canadiennes.

L’Europe dans le four

as4

La semaine prochaine, la chaleur extrême va déserter le Québec, pendant qu’un anticyclone va se développer au-dessus de l’Europe. On pourrait donc assister à une nouvelle série de plusieurs jours avec des températures de 35° à 40° localement et même des températures jusqu’à 30° en Angleterre. Rappelons qu’il y a moins d’un mois, une vague de chaleur précoce a laissé derrière elle une multitude de records, dont un record absolu en France.

as6

La France d’ailleurs connaît en ce moment des conditions de sècheresse inquiétantes à plusieurs endroits. Imaginez-vous que Paris n’a toujours pas vu une goutte d’eau depuis le 21 juin et que plusieurs endroits ont battu des records d’ensoleillement le mois dernier.

Record après record

Depuis le début de l’année 2019, déjà six pays et deux territoires ont fracassé leur record absolu !

Au Québec, le Saguenay a connu récemment un record d’humidex avec 46. Plus insolite au Canada, Alert, la ville la plus au nord du monde vient d’enregistrer son record absolu de chaleur. Les températures ont grimpé jusqu’à 21° au sommet du monde. L’Alaska a elle aussi surchauffé au mois de juin où Anchorage, la ville la plus peuplée de l’État, a connu des températures aussi hautes que 32°, du jamais vu !
Et si vous étiez en vacances à Miami, les dernières nuits ont dû être très chaudes, puisque la ville a égalé son record de haut minimum avec 28,8°.

À VOIR ÉGALEMENT : Record de chaleur mondial au sommet du monde

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité