Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Courir au froid nous brûle les poumons. Vrai ou faux ?

samedi, 29 février 2020 à 12:14 - Qu’est-ce qui explique le fait qu’on ressente une sensation de brûlure dans nos bronches et nos poumons lorsqu’on court par temps froid ? En fait, ce n’est pas le froid qui est le plus à blâmer, mais plutôt l’air sec qui provoque une irritation des voies respiratoires.

Des recherches le confirment, on peut s’entraîner sans problème et sans endommager nos poumons, même quand le mercure descend aussi bas que -50 degrés Celsius. Des précautions sont toutefois nécessaires.

En hiver, lorsque l’air se refroidit il a tendance à devenir de plus en plus sec. C’est ce manque d’humidité qui rend notre exercice plus difficile à exercer à l’extérieur lors de la saison hivernale.

Le métabolisme de notre corps régule notre température. Lorsqu’il fait froid, un processus d’adaptation se met en place et assure ainsi la bonne marche de toutes nos fonctions vitales. Ainsi, l’air inspiré devient très vite à la même température que celle de notre corps, en plus de s’humidifier avant d’atteindre les poumons.

Toutefois, sans aller jusqu’à endommager les poumons, les températures très froides peuvent provoquer un resserrement des voies respiratoires et l’inspiration de l’air sec peut les irriter. Les premiers symptômes que l’on peut ressentir sont alors une sensation de brûlure, de l’essoufflement ou même une toux.

Pourquoi une sensation de brûlure ?

En inspirant cet air froid et surtout très sec, le corps va déclencher un mécanisme qui va faire appel à la contribution des muqueuses respiratoires. L’air inspiré est humidifié par l’eau de ces cellules. Ces dernières deviennent alors déshydratées à leur tour, ce qui crée une irritation des voies respiratoires, provoquant une sensation de brûlure dans les poumons.

Il est déconseillé aux les personnes qui souffrent de problèmes respiratoires de courir pendant des périodes de froid extrême, puisqu’elles sont déjà très sensibles à la qualité de l’air. L’air froid peut provoquer une contraction des muscles près des bronches et causer des difficultés à respirer.

Voici quelques conseils pour bien respirer par temps froid :

  1. Essayez d’inspirer par le nez et d’expirer ensuite par la bouche. L’avantage de respirer par le nez est que l’air parcourt une plus longue distance avant de rejoindre les poumons. Les voies nasales vont le réchauffer et l’humidifier.

  2. De plus, en respirant par le nez, ce dernier sert de filtre aux particules et aux germes présents dans l’air, tout en l’humidifiant et le réchauffant avant son entrée dans les poumons.

  3. Portez un foulard pendant votre course pour couvrir votre nez et votre bouche. Avec ces accessoires, l’air sera réchauffé avant qu’il arrive dans vos poumons.

  4. N’oubliez pas de boire de l’eau avant, et même pendant votre course pour être bien hydraté.

Ces conseils s’appliquent à la course hivernale, mais également à d’autres activités, qui exigent un travail cardiorespiratoire, comme le ski, le patin, la planche à neige ou même la marche rapide.

Source : Des conseils d'expert et l'univers des coureurs.

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité