Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Confusion sur les records mondiaux de chaleur

jeudi, 20 juin 2019 à 14:30 - Les troisième et quatrième températures les plus chaudes de l'histoire ont été officiellement enregistrées au Koweït et au Pakistan (respectivement 53,9 °C en 2016 et 53,7 °C en 2017) par l'Organisation météorologique mondiale. Mais ces valeurs pourraient en fait se situer plus haut dans le classement, en raison de normes de validation très strictes qui mettent en doute d'anciens records.

THEO 2

Afin de confirmer que la température enregistrée respecte les normes internationales, il faut faire des tests sur le matériel, tel que l'étalonnage indépendant des capteurs de température du thermomètre, mais aussi vérifier d'autres paramètres. Prenons l’exemple de l'ancien record absolu en Libye à El Azizia en 1922 (58 °C), qui a finalement été jugé invalide pour plusieurs raisons :

1) une instrumentation potentiellement problématique; 2) un scientifique probablement inexpérimenté au moment de l'observation; 3) un microclimat non représentatif du site d'observation; 4) une mauvaise correspondance extrême aux autres endroits; 5) une mauvaise comparaison avec les valeurs de température ultérieures enregistrées sur le site.

Les deux premières marches du podium seraient alors du côté de la Californie à Death Valley avec 56,7 °C en 1913, et en Tunisie en 1931 avec 55 °C ! Mais ces deux températures pourraient aussi être déclassifiées puisque plusieurs normes n'ont pas été respectées. Désormais, la nouvelle température la plus chaude serait alors 54 °C, une fois de plus à Death Valley, mais en 2013, suivie de très près par le Koweït, le Pakistan et l'Irak.

theo 9

Le Québec et le Canada ont déjà connu de fortes températures, mais nous restons tout de même dans une catégorie en dessous.

L'été 2019 commence fort

Ces derniers jours, l'Inde suffoque sous une canicule extraordinairement intense. Lundi dernier, les 21 millions d'habitants de la capitale New Dehli ont subi le plus haut pic pour un mois de juin, à 48 °C. Le même jour, la ville de Churu, dans le Rajasthan, est momentanément devenue l'endroit le plus chaud de la planète avec 50,8 °C. Plus de deux cents personnes ont succombé à ces conditions extrêmes, selon un dernier bilan officiel.

THEO 3

Depuis le début de l'année, cinq pays ou territoires ont battu leur record de chaleur absolu : l'île de Noël, au nord-ouest de l'Australie (31,6 °C), l'île de la Réunion (37 °C), l'Angola (41,6 °C), le Togo (43,5 °C) et le Vietnam (43,4 °C). Une vague de chaleur capable d'apporter des températures autour de 40 °C semble quant à elle se dessiner pour une partie de l'Europe occidentale au cours de la semaine prochaine.

En guise de rafraîchissement, la réalité québécoise est pour l'heure bien opposée : avec seulement 18,5 °C au mercure, ce 20 juin est plus frais à Montréal qu'il ne l'est à Iqaluit : avec 19,8 °C localement, la capitale du Nunavut vient de battre sa température la plus chaude pour un mois de juin !

En collaboration spéciale avec Anne-Sophie Colombani, vidéaste-météorologue à MétéoMédia.

À VOIR ÉGALEMENT : La chaleur extrême provoque des pannes de courant

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité