Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Votre maison a-t-elle été affaiblie par l’hiver ?

dimanche, 29 mars 2020 à 14:09 - La saison qui cause le plus de dommages à votre maison est l’hiver. De plus, lors de la saison qui la précède, la pluie est très abondante. Votre maison a-t-elle été affaiblie par l’hiver et est-elle prête pour affronter les intempéries du printemps ?

Depuis les dix dernières années, les réclamations en assurance habitation les plus importantes sont les dommages provoqués par l'eau, soit par une infiltration d'eau par la toiture ou par une fenêtre et par les crues printanières.

Voici ce que vous devez vérifier pour vous assurer que votre habitation est prête à traverser le printemps et à éviter le pire.

Vérifiez des signes d’humidité

La température moyenne d’une pièce devrait se situer entre 20 et 22 degrés avec un taux d’humidité entre 40 et 60 %. À partir de 70 % et plus, l’air devient trop humide. La moisissure peut s’inviter puisque ce sont les conditions idéales pour qu’elle se développe.

Vos fenêtres du sous-sol doivent rester fermées

C’est une mauvaise idée de laisser vos fenêtres du sous-sol ouvertes durant les mois d’avril ou de mai. On frôle souvent des températures près des dix degrés à cette période, ce qui fait que le bas des murs de la fondation au sous-sol est à son plus froid.

En laissant l’air chaud et humide de l’extérieur entrer, une condensation va se former sur les murs froids. Il va en résulter une humidité qui risque de s’installer sur votre mur intérieur de la fondation.

Vérifiez l’apparition de fissures

Le froid peut malheureusement entraîner l'apparition des fissures. Le béton est sensible aux écarts de températures, la chaleur le fait gonfler alors que le froid provoque une contraction. Ce phénomène peut entraîner des craquelures dans le béton.

Une fois les fissures formées, l’eau peut s’infiltrer danse votre fondation et éventuellement amplifier la détérioration de celle-ci.

Jetez un coup d’œil aux gouttières

Les précipitations étant plus abondantes au printemps, vos gouttières doivent être bien dégagées. Elles ont peut-être été bouchées par la glace, la neige ou des résidus de l’automne comme des feuilles mortes. Toutes ces accumulations peuvent également les avoir endommagées et, bien sûr, il faut éviter les fuites ou les brisures.

Si elles sont encombrées de débris, l’eau ne pourra pas bien s’écouler. Afin d’éviter toute accumulation d’eau, il est bon de les nettoyer avec un bon vieux balai.

La Société d’habitation du Québec recommande également de vérifier l’inclinaison des gouttières, qui devrait être de trois millimètres par mètre pour que l’eau s’écoule efficacement. Portez attention aux descentes de gouttières, ces dernières ne devant jamais être obstruées.

Risque d’effondrement de la toiture

Nos maisons sont conçues pour résister au froid et à la neige, mais il se peut que les conditions météo changeantes de nos hivers aient endommagé la toiture. Quelques indicateurs que la structure a pu être endommagée : on voit des traces d’eau à l’étage du haut, des gouttes au plafond ou des portes intérieures qui ouvrent moins facilement.

Alors, êtes-vous prêts pour le printemps !

Sources : Canada.ca/sante, Société d'habitation Québec, et Info assurance.

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité