Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Chute d'astéroïdes : plus dangereux sur terre ou en mer ?

jeudi, 1 octobre 2020 à 09:11 - Il y a 66 millions d’années, les dinosaures ont été rayés de la surface de la Terre par une météorite qui est tombée sur les côtes de la péninsule du Yucatan au Mexique. Si aujourd’hui, on vivait le même événement, serions-nous également appelés à disparaître ? Plusieurs films de type catastrophe d'Hollywood ont brossé un portrait apocalyptique de l’impact d’un géocroiseur sur notre planète, mais il est important de souligner que plusieurs variables entrent en ligne de compte quand il s’agit de la possible disparition de la vie sur Terre causée par la chute d’une météorite.

Terre ou mer ?

Même si un impact de météorite peut avoir d’énormes conséquences, l’endroit où celle-ci tombe est garant de l’importance de la catastrophe. Il ne faut pas non plus négliger la taille de l’objet. Les plus petits sont détruits à leur entrée dans notre atmosphère. Ceux qui mesurent entre 10 cm et 10 m percutent notre planète, en moyenne 200 fois par an, mais font très peu parler d’eux. Quant à ceux qui font 50 m, ils nous touchent, en moyenne, une fois par siècle, et ceux qui ont une taille de 100 m, une fois par millénaire. La météorite qui a été responsable de la disparition des dinosaures faisait 12 km de diamètre. Un événement qui se produit, en moyenne, seulement tous les cent millions d’années. Ceux-ci, dépendant de leur point d’impact, peuvent avoir d’énormes répercussions.

Dans le cas d’un astéroïde qui tomberait sur la terre ferme, sa taille et la composition du sol dicteront l’ampleur des dégâts. C’est ce qui est arrivé il y a 66 millions d’années. Non seulement ce géocroiseur était très grand (12 km), mais il est, de plus, tombé au pire endroit possible, sur les côtes de la péninsule du Yucatan. Tout comme c’est encore le cas aujourd’hui, cette région du monde est très riche en pétrole. Lors d’un impact de cette amplitude, une portion du sol sur lequel il s’abat va littéralement se vaporiser et injecter dans l’atmosphère une quantité titanesque de matière. C’est ce qui est arrivé il y a 66 millions d’années. Comme le sol était riche en matière pétrolifère, une quantité importante de suie s’est retrouvée projetée dans l’atmosphère. La suie ainsi libérée aurait alors provoqué un refroidissement climatique extrême, faisant chuter la température globale à -10 °C, et tuant 75 % de toute la vie sur Terre.

Il n’y a pas que la région du golfe du Mexique qui possède un sous-sol si riche en pétrole, mais si on additionne toutes les régions sur Terre qui ont un sol aussi riche en pétrole, on obtient seulement 13 % de la surface du globe. Les dinosaures ont vraiment joué de malchance, car une chute d’un tel astéroïde aurait eu un important impact sur notre climat, mais quand on ajoute la suie à cet épisode, les répercussions sont encore plus importantes.

Puisque la Terre est recouverte à 71 % d’eau, il y a donc beaucoup plus de chance qu’une météorite qui tomberait sur nous finisse dans l’océan. Cette chute cosmique aurait des répercussions bien différentes d’une chute sur la terre ferme. D’abord, il faudrait s'attendre à voir un tsunami dévaster les côtes voisines du point de chute. Mais comme pour un impact sur le sol, un impact dans l’eau vaporiserait une énorme quantité de la matière présente au point de chute, dans ce cas-ci, d’eau. On estime que si la météorite fait 250 m, elle vaporisera 250 mégatonnes métriques d’eau. Cette vapeur d’eau serait également projetée dans la haute atmosphère. Puisque la vapeur d’eau est un puissant gaz à effet de serre, le réchauffement climatique serait grandement amplifié.

Un impact sur terre provoquerait un refroidissement du climat et un dans l’eau aurait l’effet contraire, mais un impact près d’un littoral aurait en plus la capacité d’engloutir une ville à cause du tsunami qu’il générerait.

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité