Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Choisir les bons équipements pour camper en automne

Présenté par : SEPAQ FR - CAMPING AUTOMNE

lundi, 7 septembre 2020 à 06:00 - À l’arrivée de la saison des couleurs, on troque nos vêtements légers pour des habits qui nous protègent des températures plus fraîches. Les adeptes de camping doivent également s’adapter en se procurant de l’équipement adéquat afin d’éviter les mauvaises surprises des temps plus frisquets.


« Si tu n’as pas du très bon matériel de camping en été, ce n’est pas très grave parce que pendant la journée, tes choses vont sécher. Sauf que quand il fait froid, c’est important d’être mieux équipé, en plus d’avoir assez de savoir. Parce que c’est vraiment ça qui va faire la différence entre une bonne fin de semaine de camping et une désastreuse », explique Catherine Dalle, une amatrice de camping depuis l’enfance. Elle nous donne quelques conseils pour une sortie en plein air réussie en automne.

Pour s’habiller

La meilleure façon de s’habiller correctement en automne : le système multicouche ! « Au Québec, en général, il y a énormément de plans d’eau, le climat est très humide, particulièrement dans le sud du Québec. Ce qui fait que tous les équipements qu’on a doivent être à l’épreuve de l’humidité », continue-t-elle. C’est pourquoi il faut trouver un système multicouche qui répond à nos besoins et qui s’adapte à notre niveau d’activité.

Pour affronter la journée, on se vêtit de trois couches. La première est celle qui touche notre peau, ayant pour objectif d’évacuer l’humidité. C’est donc important que cette couche ne l’emprisonne pas, sinon vous aurez froid rapidement. La seconde vise à nous garder au chaud : on peut opter pour un tissu pelucheux puisqu’il est peu encombrant. La dernière, quant à elle, est choisie selon les intempéries : on optera pour un coupe-vent ou un imperméable pour protéger nos autres couches.

Pour s’abriter

« Il faut prendre en considération la grosseur de la tente, parce que ça peut vraiment changer ta qualité de sommeil. Parce que si on dort à deux dans une petite tente, ce n’est pas long que notre chaleur corporelle réchauffe l’habitacle de la tente. Sauf que si on dort à deux dans une tente pour six, on va avoir froid toute la nuit », met-elle en garde. En région sauvage, où il fait généralement plus froid, il serait possible d’avoir froid, même en été. Pour choisir une bonne tente, il est important qu’elle protège suffisamment de l’eau. « La toile imperméable qui est sous ma tente doit remonter d’une assez bonne distance pour éviter que l’eau ne s’y infiltre », ajoute-t-elle.

Pour dormir

Afin de s’assurer de passer une bonne nuit de sommeil, le choix d’un sac de couchage adéquat est essentiel. « Ça peut facilement être la pièce d’équipement qui vous coûte le plus cher », note l’amatrice. La forme ainsi que le type d’isolant sont deux facteurs à prendre en compte afin de faire un choix éclairé. Un sac de couchage isolé avec des fibres synthétiques, par exemple, est moins durable que son homologue en duvet, mais convient très bien aux climats humides, en plus d’être moins dur pour le portefeuille.

Il existe trois cotes de températures : été (0 °C et plus), trois saisons (-15 °C à -1 °C) et hiver (en dessous de -15 °C). Puisque les nuits sont fraîches en automne, le thermomètre affiche parfois des valeurs sous le point de congélation, ce qui signifie qu’un sac de couchage d’été pourrait ne pas être suffisant pour vous garder au chaud.

Différents types de matelas de sol disponibles sur le marché ont des degrés d’isolation variables. Il y en a pour tous les goûts : plus ou moins isolés, lourds ou légers, très compacts ou assez volumineux… Il suffit de trouver celui qui répond à vos besoins !

Source : Mountain Equipment Coop (MEC)

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité