Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Des États-Unis au Canada, des millions de personnes auront une mauvaise surprise

vendredi, 4 octobre 2019 à 12:05 - Un patron météo extrême par son contraste de saison a marqué ces premiers jours du mois d’octobre aux quatre coins du continent américain. Alors que l’hiver s’était invité dans le nord-ouest, des températures estivales ont permis d’enregistrer de multiples records de chaleur absolus dans le sud-est. Une succession de front froid va toutefois renverser ce patron météo et l’hiver gagnera du terrain.


Une vague de chaleur intense s’est propagée du sud à l’est des États-Unis depuis le 1er octobre. Le sud de l’Ontario y a même gouté le temps d’une journée avec un record de chaleur absolu pour un mois d’octobre à Toronto. Aux États-Unis, plus de 75 records de chaleur absolus mensuels ont été enregistrés. En effet, les températures ont grimpé à plus de 35 °C au sud et à plus de 30 °C à l’est des Grands Lacs.

ROSLAIE RECORDS

Dans l’ouest, des Prairies canadiennes au Montana, plusieurs villes croulaient sous la neige et ont connu leur premier blizzard de la saison. De plus, les températures sont descendues sous la barre des -15 °C avec un refroidissement éolien mordant. Alors qu’une pause plus automnale est attendue jusqu’en début de semaine prochaine, de nouvelles descentes arctiques sont prévues.

Une première dépression venant du Colorado va se creuser au cours du week-end avant de remonter vers le Québec en début de semaine prochaine. Alors qu’en avant de celle-ci des températures plus douces sont attendues, les températures chuteront derrière son front froid qui s’étendra jusqu’au Texas, libérant ainsi le sud des États-Unis de cette chaleur accablante.

Une chute plus intense des températures est cependant attendue à partir du milieu de la semaine prochaine. Une forte dépression en provenance du nord-ouest laissera derrière elle de nouvelles conditions hivernales dans les Prairies canadiennes dès mercredi.

ROSALIE 1 (1)

Les météorologues surveillent cette basse pression qui pourrait balayer une grande partie du continent et gâcher le long week-end au Québec. Il est toutefois encore trop tôt pour se prononcer sur les conséquences de cette future tempête automnale, par contre, la neige pourrait dessiner un paysage hivernal jusque dans les plaines américaines.

ROSALIE 2 (1)

Certains modèles météo envisagent même que les températures descendront près du point de congélation jusqu’au nord du Texas lors du passage du front froid, soit une différence de plus de 30 °C du nord au sud de l’État en seulement 24 h. Le nord de Floride pourrait, lui aussi, connaître une chute des températures. Ce fort contraste de températures pourrait occasionner du temps violent.

Cette chute sera à surveiller pour le week-end prochain, puisqu'elle pourrait se bloquer au Québec, entraînant ainsi du temps gris.

À VOIR ÉGALEMENT : Fonte astronomique au Groenland

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité